tous les dossiers(1)

Stravinsky à Biarritz

À emporter, Biographies, Livre

Stravinsky à Biarritz, un compositeur russe en exil (1921-1924), Etienne Rousseau-Plotto, Editions atlantica, Biarritz, 2016, 189 p.

 

stravinsky atlanticaAprès Ravel, Portraits basques, les éditions atlantica nous proposent une réédition de Stravinsky à Biarritz, un compositeur en exil (1921-1924) d’Etienne Rousseau-Plotto dans une version brièvement augmentée, corrigée et enrichie d’un point de vue iconographique.

D’origine franco-russe et basque d’adoption, c’est donc tout naturellement que l’auteur s’intéresse plus particulièrement à la période de vie du compositeur sur la côte basque de 1921 à 1924 jusqu’à son départ pour Nice.

L’auteur choisit de présenter un résumé biographique en début d’ouvrage afin de synthétiser la vie du compositeur ainsi que son œuvre avant 1921. Cependant, par trop de volonté de synthèse et de contextualisation, l’auteur survole toutes ces années et brosse un portrait digne d’une encyclopédie généraliste en s’adressant davantage à un profane qu’à un mélomane averti ou à un spécialiste.

Au delà de l’angle d’approche qui forge la singularité de cet ouvrage sur un compositeur ayant fait l’objet de tant de publications, l’ensemble de cet écrit va malheureusement se centrer sur des aspects biographiques, voire anecdotiques qui nous plongent, certes dans le quotidien du compositeur Stravinsky, mais aucunement dans son œuvre. Même lorsque l’auteur se réfère aux compositions essentielles de Stravinsky durant cette période, elles ne sont pas abordées d’un point de vue musical ou encore moins analytique mais seulement par rapport au contexte. Le mélomane chercheur d’anecdotes se verra donc satisfait mais le lecteur qui souhaite entrer au fond des œuvres et les découvrir sous un nouvel angle restera sur sa faim. Cependant, certains aspects biographiques sont intéressants, notamment les relations entre Chanel et Stravinsky que l’auteur aborde de manière pertinente en soulignant les liens multiples entre les deux artistes tout en rappelant que les années 1920-1925 ont été intitulées « les années slaves » par Edmonde Charles Roux dans sa biographie sur Coco Chanel.

Cet ouvrage, qui manque souvent de précision quant à ses sources et références, se lit comme une biographie partielle portant sur les années 1921 à 1924, en développant bien cette tranche de vie du compositeur sur la côte basque.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.