tous les dossiers(1)

Une Alice pétillante made in Radio France

À emporter, CD et livres Jeunesse, ResBambini

Alice et merveilles. Un Conte musical de Stéphane Michaka d’après les aventures d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll. Musique originale : Didier Benetti. Illustrations : Clémence Pollet. Avec : Juliette Roudet, Alice ; Emeline Bayart, La Reine de cœur ; Philippe Laudenbach, Le Lapin blanc ; La Chenille, Samir Guesmi ; Le Chat du Chestshire, William Nadylam ; Le Chapelier fou, Jean-Paul Farré ; Le Lièvre de Mars, Raoul Fernandez ; Le Loir, Alexandre Aubry. Maîtrise de Radio France. Solistes : Charlotte Bozzi, Clarisse Dalles, Anne-Laure Huli, Alexandrine Monnot, Elisa Paris, Clémence Vidal. Orchestre national de France, direction : Didier Benetti. 1 livre-CD (version MP 3 disponible) Didier Jeunesse. Enregistré le 17 janvier 2015 au Studio 104 de la Maison de la Radio. Durée : 66’00. 23€80

 

9782278089284-001-T

À l’occasion des 150 ans de la parution d‘Alice au pays des merveilles, France Culture diffusait en 2015 un concert-fiction adaptant le célèbre roman anglais. Didier Jeunesse en tire un livre-disque grand public (et de qualité), assorti d’illustrations rétro (mais pas trop). 

propose une version écourtée et simplifiée de l’histoire écrite par Lewis Carroll. On y retrouve les épisodes les plus populaires : la chute, l’océan de larmes, la chenille, le chat du Cheshire, le thé chez les fous, le croquet et le procès d’Alice. Alice et merveilles reste plus léger, moins inquiétant, moins satirique et moins complexe que le texte original, mais parvient à transmettre son esprit général de « non-sens ». Si des partis pris plus exigeants existent, comme dans la récente version de Florent Nagel, celle-ci a le mérite d’être plus facile d’accès. Le texte est moderne et joue joyeusement avec la langue française. Le chapitre du thé (« Un thé de Oufs ») et le procès d’Alice (« Qui a volé les tartes ») sont ainsi l’occasion de dialogues drôles et absurdes à souhait. Les récitants, parmi lesquels certains reconnaîtront des acteurs du petit et grand écran, sont plutôt convaincants (mention spéciale pour Juliette Roudet en Alice actuelle et pétillante, la chenille Samir Guesmi ou le lapin Philippe Laudenbach).

Musiques et bruitages s’intègrent judicieusement dans le récit et parviennent à renforcer son pouvoir suggestif. Les images naîtront spontanément chez les jeunes auditeurs, sans même avoir besoin qu’elles soient animées ! La composition de , interprétée par l’ et la , évoque tour à tour la musique symphonique classique (Britten, Ravel, entre autres), la musique de film, et la comédie musicale, voire l’univers Disney pour les quatre chansons intercalées. Un beau livre accompagne l’enregistrement avec les illustrations de qui évoquent subtilement les gravures des années 30 à la ligne claire.

Une adaptation légère et attachante d’Alice aux pays des merveilles, à conseiller.

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.