À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Maurice Emmanuel par Marie-Catherine Girod

Plus de détails

Maurice Emmanuel. Les six sonatines pour piano ; sonate en trio pour clarinette, flûte et piano. Marie-Catherine Girod : piano, Alain Marion : flûte, Richard Vieille : clarinette. CD Accord : collection « musique française » 63’48. Notice bilingue (français, anglais).

 

Maurice EmmanuelLa collection « musique française » chez Accord publie une série de CD à prix modéré consacrée à notre patrimoine musical. Magnard, Tournemire, Caplet, Roussel, Déodat de Séverac voisinent dans la collection avec ici présenté.

Professeur d’Histoire de la Musique au Conservatoire de Paris (1909-1936), (1862-1938) se spécialise dans l’étude des modes antiques, médiévaux et indous. Il utilise souvent la modalité1 dans ses œuvres même s’il reste parfois fidèle aux schémas tonals classiques. Son œuvre se compose d’une trentaine d’opus comprenant tous les genres2. Les témoignages sonores commercialisés sont rares (les symphonies, le poème du Rhône, et les trente chansons bourguignonnes.3)

Dans ce disque, les sonatines et la Sonate en trio pour flûte, clarinette et piano évoquent la production de chambre du maître. Les enregistrements sont de 1986 et ressortent pour notre plus grand plaisir sous le label Accord.

Les six sonatines ne forment pas un tout4 car elles sont composées à des périodes diverses de la production d’Emmanuel. Quatre pièces présentent ainsi un panel éclectique sur les sources du musicien. Ainsi les sonatines sont bourguignonne (1), pastorale (2), sur des modes indous (4) ou encore « alla francese » (5). Le piano de est clair, inspiré, même si le climax de certains mouvements est parfois négligé par une interprétation sous-estimant la forme.

La sonate en trio de 1907 est présentée par l’auteur comme une fusion de toutes ses inspirations précédemment évoquées. Les trois mouvements5 sont sautillants, pétillants, même l’adagio n’est point triste. En passant par la modalité, le folklore, vous goûtez à tout. Les artistes (Girod, Marion, Vieille) même si les sonorités sont heureuses, usent un peu trop d’une pulsation agogique au détriment significatif du rythme. En revanche ils savent magnifiquement faire passer les instants les plus joyeux.

Maurice Emmanuel a souffert de sa condition de théoricien, sa musique n’est qu’exceptionnellement programmée et enregistrée. Aucune monographie n’est consacrée à ce grand homme de la musique française. Seules quelques études ponctuelles6 dans des ouvrages spécialisés existent. Ne l’oublions pas.

1. Certains préfèrent le terme d’échelle modale. Annie Labussière et Nicolas Meeus

2. Pour exemple, les opéras Salamine et Prométhée enchaîné, la musique de scène Amphitryon, deux symphonies, des chansons bourguignonnes, un quatuor à cordes, des sonates diverses et de la musique de piano.

Maurice Emmanuel a détruit une bonne moitié de sa production dans les années 20.

3. Enumération non exhaustive.

4. Respectivement de 1893, 1897, 1920, 1920, 1925, 1925.

5. Allegro con spirito, adagio, molto allegro et leggierissimo.

6. Maurice Emmanuel a fait l’objet d’une journée d’étude le samedi 13 mars 2004 à l’Université de Paris IV.

Plus de détails

Maurice Emmanuel. Les six sonatines pour piano ; sonate en trio pour clarinette, flûte et piano. Marie-Catherine Girod : piano, Alain Marion : flûte, Richard Vieille : clarinette. CD Accord : collection « musique française » 63’48. Notice bilingue (français, anglais).

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.