Resmusica Rouge

Nouvelle salle d’opéra à Toronto

Aller + loin, Orchestres, salles et festivals

Credits photographiques : © Diamond and Schmitt Architects Inc © 2003

Toronto est sans conteste la première ville du Canada par sa population qui dépasse celle de Montréal, par son dynamisme économique qui en fait la véritable métropole du pays, ainsi que par son rayonnement culturel qui la place au sommet.

Dès 1960, la ville se dote du Hummingbird Centre pour loger les principaux organismes musicaux d’envergure. L’Orchestre Symphonique, le National Ballet du Canada et la Canadian Opera Association, à l’origine de ce qui allait devenir la Canadian Opera Company (COC) en 1977, y donnent toutes leurs représentations. En 1982 l’Orchestre Symphonique emménage dans le Roy Thompson Hall, sa propre maison, et la COC ainsi que le National Ballet du Canada en feront autant en septembre 2006 dans le Four Seasons Centre for the Performing Arts.

La perspective de doter la COC d’une demeure permanente remonte à une trentaine d’années. Avec l’espoir qu’elle serait bientôt érigée, accepte d’assumer la direction générale de la troupe à partir de 1976. Il quitte Toronto en 1988 pour diriger l’Opéra de San Francisco sans que rien n’ait encore été fait de ce qu’il entrevoyait. C’est pourtant à partir de ce moment que les choses commencent à bouger. La mise en chantier du théâtre doit débuter en 1989, mais l’impasse financière dans laquelle se trouve le gouvernement de la province d’Ontario, peu porté à ce moment-là vers le développement culturel, annule la contribution promise au démarrage du projet qui sera mis en veilleuse pendant la décennie suivante.

L’idée renaît en 2002. Le projet est ambitieux et le bureau de direction de la COC compte sur des subventions aussi bien publiques que privées pour le mener à son terme. Le coût total de la construction incluant le terrain est estimé à $181 millions pour lequel le gouvernement provincial de l’Ontario donne le terrain évalué à $31 millions et le gouvernement fédéral $25 millions en subvention. Le bureau entend recueillir les $125 autres millions par une souscription auprès des entreprises et des particuliers. La société Four Seasons Hotels and Resorts y va d’un engagement de $20 millions en échange de l’appellation donnée au complexe et le groupe Fraser Elliott Foundation donne son nom à l’auditorium pour un montant de $10 millions.

Dès le mois d’avril 2003, la firme Diamond and Schmitt Architects de Toronto livre les plans. La levée de terre a lieu le mois suivant, l’excavation pendant tout l’été et la construction débute à l’automne de la même année. Il s’agit d’une entreprise de grande envergure et une première au Canada, puisque l’édifice sera d’abord dédié aux compagnies d’opéra et de ballet de la métropole.

Le Four Seasons Centre for the Performing Arts comprendra un grand foyer entièrement vitré et transparent, une salle à l’italienne en forme de fer à cheval de 2000 sièges avec cinq étages de sièges tout autour, le R. Fraser Elliott Hall, une scène dotée des plus récentes innovations technologiques pour permettre les changements rapides des décors, suffisamment d’espace au-dessus de la scène et à l’arrière-scène pour tenir simultanément les décors de trois opéras, une fosse d’orchestre à géométrie variable pouvant accommoder les petits ensembles des opéras baroques aussi bien que la centaine de musiciens requis pour ceux de Wagner. Tout au fond et dans les parties latérales du complexe, sont prévus des espaces à bureaux, la billetterie, une grande salle pour les répétitions, de plus petites pour les danseurs du corps de ballet, des salles d’habillage, des espaces de rangement pour les costumes et les accessoires ainsi que les loges des artistes.

La firme Soundspace Design Limited de Londres mettra à profit ses ressources et son expérience pour munir la salle des plus hauts standards au niveau acoustique. Il est acquis que les matériaux les plus utilisés seront le bois et le plâtre, qu’aucun balcon ne contiendra plus de cinq rangées de sièges, ce qui va favoriser la diffusion du son, que tous les sièges seront à moins de 62 mètres de la scène et que 73% des sièges seront même à l’intérieur de 31 mètres. En espérant que la qualité acoustique sera au rendez-vous, les promoteurs croient que cette proximité des chanteurs permettra une intimité qu’on ne retrouve pas actuellement dans les salles canadiennes où les compagnies d’opéra se produisent. Selon l’architecte Jack Diamond, le Four Seasons Centre for the Performing Arts emprunte les caractéristiques d’un théâtre du XIXe siècle quant à la forme de la salle et à son acoustique, mais il appartiendra vraiment au XXIe par son design général et sa configuration.

L’édifice sera complété au mois de juin 2006 et ouvrira ses portes pour des concerts gala pendant les mois de l’été. La véritable inauguration s’effectuera à partir du 12 septembre jusqu’au 1er octobre 2006 par la présentation de trois cycles de la Tétralogie de Wagner, aboutissement grandiose de cette vaste réalisation.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.