À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Jan Guns: Windows on the bass clarinet

Plus de détails

François Rasse (1873-1955) : Lied pour clarinette basse et piano (1911) ; Lied pour clarinette basse et quatuor à cordes (arr. Wilfried Westerlinck) ; Bohuslav Martinu (1890-1959)  : Sonatine pour clarinette basse et piano (1956) ; Paul Hindeminth (1895-1963) : Sonate pour clarinette basse et piano (1938) ; Terry Winter Owens (1951) : Klage pour clarinette basse, narrateur et triangle sur un poème de Rainer Maria Rilke  ; Frits Celis (1929) : Da uno a cinque, op. 27 pour clarinette basse et quatuor à cordes (1989) ; August Verbesselt (1919)  : Cyclus pour clarinette basse et piano (1982) ; Wilfried Westerlinck (1945) : Kijk, een basklarinet in mijn tuin pour clarinette basse solo (1938) ; Othmar Schœck (1886-1956) : Sonate op. 41 pour clarinette basse et piano. (1928) Jan Guns, clarinette basse ; Hans Ryckelynck, piano ; Kandinsky String Quartet. 1 CD Phaedra. Réf. : 92043. Enregistré en la Blauwe Zaal (deSingel) en février 2004. DDD. Notice multilingue (néerlandais-anglais-allemand-français-chinois). Durée : 73’

 

Réaliser un disque destiné à faire découvrir au mélomane la clarinette-basse constitue une entreprise plutôt honorable. L’instrument dont les origines remonteraient à 1772 reste en effet assez mal connu. La clarinette basse moderne, qui descendrait d’un modèle conçu par Adolphe Sax, a intégré pour la première fois le grand orchestre dansles Huguenots de Giacomo Meyerbeer. Il faudra ensuite attendre la seconde moitié du XIXe siècle pour que l’instrument prenne place plus fréquemment au sein de l’ensemble symphonique dans des œuvres de Franck, Wagner ou encore Mahler.

qui a débuté sa carrière comme soliste à l’Opéra des Flandres, a pour ce disque de la collection « In Flanders’fields » bien évidemment construit un programme privilégiant les compositeurs belges. Mais la bibliothèque musicale consacrée à la clarinette basse ne comptant pas une avalanche de références, il a bien fallu compléter le récital par des pièces de compositeurs étrangers. Le résultat est plutôt réjouissant. Le disque s’ouvre sur un très beau lied de , compositeur belge ayant accompli une carrière de chef d’orchestre qui l’aura mené à la tête d’ensembles comme l’orchestre du Capitole de Toulouse ou encore l’orchestre de La Monnaie. L’auditeur aura le plaisir de retrouver cette séduisante mélodie un peu plus loin sur le disque, accompagnée par le quatuor à cordes Kandinsky. Cela aurait pu être du simple remplissage, mais cette alternative à l’accompagnement du piano propose réellement une autre atmosphère, davantage feutrée ainsi que de couleurs plus chaudes. Les sonates de Martinu et Hindemith ne sont pas des œuvres écrites initialement pour la clarinette basse. Il s’agit en réalité de transcriptions des sonates pour clarinettes de ces deux compositeurs. Et c’est là le seul petit regret que l’on a à l’écoute de ce disque. La majorité des pièces exploitent surtout le registre medium de l’instrument au lieu d’exploiter toutes les possibilités, tous les extrêmes qui font l’intérêt de la clarinette basse. Cyclus, œuvre du constructiviste August Verbesselt, plonge merveilleusement au plus grave de l’instrument, aborde le médium mais évite intelligemment le registre aigu, qui souffre d’une justesse plus approximative comme l’auditeur aura pu le constater dans les deux sonates transcrites citées plus haut. Cyclus est une œuvre dont est le dédicataire. C’est le cas pour plusieurs autres pièces présentes sur cet enregistrement. La prise de son de ce dernier est tout à fait correcte. Si le bruit du clétage de l’instrument est parfois fort présent, il n’est jamais réellement dérangeant.

Avec ce disque, Jan Guns parviendra à séduire tout un chacun. Fort d’un programme éclectique, et de l’alternance bienvenue de l’accompagnement, confiée tantôt au piano, tantôt au quatuor à cordes, il devrait sans nul doute se sentir à l’aise dans toute discothèque.

Plus de détails

François Rasse (1873-1955) : Lied pour clarinette basse et piano (1911) ; Lied pour clarinette basse et quatuor à cordes (arr. Wilfried Westerlinck) ; Bohuslav Martinu (1890-1959)  : Sonatine pour clarinette basse et piano (1956) ; Paul Hindeminth (1895-1963) : Sonate pour clarinette basse et piano (1938) ; Terry Winter Owens (1951) : Klage pour clarinette basse, narrateur et triangle sur un poème de Rainer Maria Rilke  ; Frits Celis (1929) : Da uno a cinque, op. 27 pour clarinette basse et quatuor à cordes (1989) ; August Verbesselt (1919)  : Cyclus pour clarinette basse et piano (1982) ; Wilfried Westerlinck (1945) : Kijk, een basklarinet in mijn tuin pour clarinette basse solo (1938) ; Othmar Schœck (1886-1956) : Sonate op. 41 pour clarinette basse et piano. (1928) Jan Guns, clarinette basse ; Hans Ryckelynck, piano ; Kandinsky String Quartet. 1 CD Phaedra. Réf. : 92043. Enregistré en la Blauwe Zaal (deSingel) en février 2004. DDD. Notice multilingue (néerlandais-anglais-allemand-français-chinois). Durée : 73’

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.