À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Nash Ensemble : Géométrie variable

Plus de détails

Robert Schumann (1810-1856) : Märchenerzählungen op. 132 pour clarinette, alto et piano ; Ignace Moscheles (1794-1870) : Fantaisie, variations et finale op. 46 pour clarinette, violon, violoncelle et piano ; Johannes Brahms (1833-1897) : quintette pour clarinette et cordes op. 115. Nash Ensemble (Ian Brown, piano ; Richard Hosford, clarinette ; Malin Broman, violon ; Lawrence Power, alto ; Paul Watkins, violoncelle). 1 CD Wigmorre Hall Live. Référence : WH live 0007. Enregistré en concert le 8 octobre 2005 au Wigmore Hall de Londres. Notice de présentation en anglais. Durée : 70’39

 

Le , pilier des formations de chambre britanniques, a célébré ses trente cinq bougies lors de la saison 2004-2005. Ce groupe à géométrie variable, à la discographie pléthorique et au rôle engagé dans la création contemporaine, est en résidence annuelle au Wigmore Hall de Londres. Dès lors, la nouvelle fournée du label initié par la salle de concert londonienne se devait de lui offrir un disque. La marque de fabrique du c’est l’intelligence et la cohérence de ses programmes qui mélangent des classiques et des raretés et, à ce titre-là, ce programme est révélateur : une pièce de Moscheles est encadrée par deux chef-d’œuvres de la musique de chambre avec clarinette, les crépusculaires et testamentaires Märchenerzählungen de Schumann et le célèbre Quintette avec clarinette de Brahms.

Pianiste virtuose, Ignace Moscheles fut une figure importante de la vie musicale européenne de l’époque romantique. Ce compositeur auteur de concertos pour piano à redécouvrir fut un professeur recherché. Les cours qu’il donna à Berlin au jeune Mendelssohn marquèrent le jeune compositeur, qui l’invita ensuite à rejoindre l’équipe pédagogique du conservatoire de Leipzig. Sa pièce Fantaisie, variations, et finale, composée en 1819, reprend une mélodie bohémienne célèbre « To Gsau Kone » (j’ai des chevaux). Habillement écrite, cette réalisation séduit par l’habileté de son traitement mélodique et de son instrumentation.

Tout au long de ce disque l’interprétation du est magnifique. Les musiciens se meuvent sans difficultés dans les différentes esthétiques des compositions : les teintes automnales de Schumann, la lumière de Brahms et l’éclat de Moscheles n’ont aucun secret pour eux. Il faut saluer la prestation toute en musicalité et en douceur du clarinettiste Richard Hosford. La prise de son délicate rend aussi justice à l’esthétique des pièces et aux timbres de l’ensemble.

(Visited 50 times, 1 visits today)

Plus de détails

Robert Schumann (1810-1856) : Märchenerzählungen op. 132 pour clarinette, alto et piano ; Ignace Moscheles (1794-1870) : Fantaisie, variations et finale op. 46 pour clarinette, violon, violoncelle et piano ; Johannes Brahms (1833-1897) : quintette pour clarinette et cordes op. 115. Nash Ensemble (Ian Brown, piano ; Richard Hosford, clarinette ; Malin Broman, violon ; Lawrence Power, alto ; Paul Watkins, violoncelle). 1 CD Wigmorre Hall Live. Référence : WH live 0007. Enregistré en concert le 8 octobre 2005 au Wigmore Hall de Londres. Notice de présentation en anglais. Durée : 70’39

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.