À emporter, Audio, Musique symphonique

L’ intégrale pour flûte et orchestre de Jindřich Feld

Plus de détails

Jindřich Feld (né en 1925) : Fantaisie Concertante pour flûte, cordes et percussion ; Concertino pour flûte, piano et orchestre ; Concerto pour flûte et orchestre. Carlo Jans, flûte ; Daniel Blumenthal, piano. Orchestre Symphonique de la Radio de Prague, direction : Vladimír Válek. 1 CD Pavane. Réf. : ADW 7469. DDD. Enregistré au Studio R1 Radio Prague en 2003. Notices trilingues (français-allemand-anglais) excellentes. Durée : 67’04’’.

 

Eh bien ! Il aura fallu attendre cinquante années pour pouvoir disposer d’une seconde version enregistrée du magnifique Concerto pour flûte et orchestre (1954) de  !… On aurait pu bien évidemment se satisfaire de la gravure monophonique Supraphon (SUA10055) des années 50 par son créateur, le grand Jean-Pierre Rampal, si celle-ci n’était restée de manière bien éphémère au splendide catalogue « Musica Nova Bohemica et Slovenica » du célèbre label tchèque, et surtout si elle avait été rééditée en CD, ce qui hélas n’est pas le cas. On accueillera donc cette nouvelle version avec un enthousiasme d’autant plus chaleureux qu’elle surclasse aisément la version déjà magistrale de Rampal, bien sûr au niveau de la prise de son, mais également sur le plan artistique, avec un esprit « musique de chambre » plus évident. En outre le voisinage sur le CD des autres œuvres pour flûte et orchestre de n’est pas un de ses moindres atouts, nous permettant ainsi de découvrir l’évolution du compositeur.

est né le 19 février 1925 à Prague, fils d’un éminent pédagogue de violon et professeur de l’École supérieure du Violon au Conservatoire. Son père l’initie au violon, et après la guerre Feld étudie la composition au Conservatoire dans la classe d’Emil Hlobil, puis à l’Académie des Arts musicaux auprès de Jaroslav Řídký, et achève ses études en 1952. L’auteur de ces lignes a toujours considéré son Concerto pour flûte de 1954 comme l’un des plus beaux concertos du XXe siècle dédiés à cet instrument, et lorsqu’il l’entendit pour la première fois lors de son adolescence, ce fut un véritable « coup de cœur », la révélation d’un chef-d’œuvre indiscutable. D’un modernisme modéré (contrairement aux compositions ultérieures qui utiliseront un sérialisme discret), le Concerto pour flûte de Feld voit le jour au moment où l’auteur travaille dans l’Ensemble artistique de l’Armée à Prague, en étroite collaboration avec le flûtiste de la Philharmonie Tchèque, Lutobor Hlavsa à qui l’œuvre est dédiée ; c’est toutefois Jean-Pierre Rampal qui crée le Concerto à la radio, le 25 octobre 1956, avec l’Orchestre Symphonique de la Radiodiffusion Tchécoslovaque sous la direction d’Alois Klíma. L’exécution du Concerto par le même soliste au Printemps de Prague de 1957 aura un succès retentissant. Le Concerto pour flûte de Feld présente une fusion parfaite du contenu avec la forme concertante, tandis que son orchestration est peu commune : cordes, piano, harpe et percussion (timbales, bois, triangle, cymbales, grosse caisse et caisse claire) ; œuvre imposante en trois parties, la structure de ses mouvements vifs extérieurs s’appuie sur la forme-sonate et le rondo, tandis que le mouvement lent central revêt la forme ternaire de grand lied : ce mouvement lent est une des pages les plus désespérées de toute la musique, une élégie tragique influencée par la mort du père du compositeur, et souvent ponctuée par d’obsédantes timbales, évoquant curieusement l’introduction de la Symphonie n°1 de Brahms.

Si le Concerto pour flûte de 1954 relève d’une forme et d’un fond relativement traditionnel, il en va tout autrement des deux autres œuvres présentées sur ce CD : la Fantaisie Concertante pour flûte, cordes et percussion fut commissionnée par le fidèle Jean-Pierre Rampal en 1979 pour le Concours International qui porte son nom. Il s’agit d’une pièce d’une dizaine de minutes d’une extrême difficulté, dans laquelle Feld utilise des techniques contemporaines telles que percussions de clés, sons harmoniques, sons multiples, « tongue-rams » etc… Le Concertino pour flûte, piano et orchestre fut commandé à Feld en 1989 par James Galway et son accompagnateur Philippe Moll, et il en résulta une composition joyeuse et virtuose pour deux instruments traités de manière égale, et dont l’orchestration est nettement plus importante que celle des deux autres œuvres.

Il peut sembler étonnant que ce soit un éditeur belge, Pavane, qui publie ce disque consacré à un compositeur, un orchestre et un chef tchèques : Jindřich Feld, grand ami de la France, interprété par l’ sous la direction de . N’oublions pas que Pavane ne défend pas que des œuvres belges, sous condition qu’au moins l’un des interprètes ait un rapport avec la Belgique (ce qui est également le cas du label Phaedra) : ici le flûtiste luxembourgeois Carlo Jans a obtenu son Diplôme Supérieur de flûte au Conservatoire Royal de Liège, tandis que le pianiste d’origine américaine Daniel Blumenthal est loin d’être un inconnu en Belgique, puisqu’il fut brillant quatrième lauréat en 1983 au Concours Musical International Reine Élisabeth de Belgique, et concilie une admirable carrière internationale avec son professorat au Conservatoire Royal Flamand de Bruxelles. L’engagement de ces deux solistes dans un répertoire finalement peu fréquenté est total, leur musicalité est constamment admirable, et ils se jouent des difficultés techniques extrêmes de ces œuvres sans concession aucune comme si elles leur avaient été familières dès leur création. Quant à l’orchestre et au chef, ils parlent leur langue maternelle et prouvent à l’évidence qu’ils sont dans leur élément.

À lire : la chronique « Musique tchèque, Tradition et Création » relative à la création mondiale le 7 février 2006 à Dijon du Concerto pour alto et orchestre de Jindřich Feld.

(Visited 282 times, 1 visits today)

Plus de détails

Jindřich Feld (né en 1925) : Fantaisie Concertante pour flûte, cordes et percussion ; Concertino pour flûte, piano et orchestre ; Concerto pour flûte et orchestre. Carlo Jans, flûte ; Daniel Blumenthal, piano. Orchestre Symphonique de la Radio de Prague, direction : Vladimír Válek. 1 CD Pavane. Réf. : ADW 7469. DDD. Enregistré au Studio R1 Radio Prague en 2003. Notices trilingues (français-allemand-anglais) excellentes. Durée : 67’04’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.