À emporter, CD, Musique d'ensemble

Préhistoire de l’interprétation baroque des Brandebourgeois

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Concerts Brandebourgeois n°3, 4 et 6. Elisabeth et Jürg Schaeftlein, flûte à bec ; Edith Steinbauer, Eduard Melkus, Alice Hoffelner, Alfred Altenburger : violon et alto ; Frieda Krause-Litschauer, Nikolaus Harnoncourt : violoncelle ; Gustav Leonhardt, viole de gambe ; Bruno Seidlhofer, clavecin. Mitglieder Des Wiener Kammerorchesters, direction : Josef Mertin. 1 CD ORF Edition Alte Musik. Réf CD 379. Enregistré à Prague en 1950. Notice bilingue (anglais, allemand). Durée du CD : 48’43.

 

Double anniversaire qui fait l’occasion de ce CD avec les 100 ans de et les 75 ans de dont c’est le premier enregistrement gramophone. La musique ancienne et la recherche du son authentique au vingtième siècle sont en effet liés intimement au nom de (1904- 1998), considéré comme l’un de ses principaux instigateurs jusque dans les années 60-70. Diplômé en 1928 de l’Académie d’Etat de Vienne en musique religieuse, chant et direction, il consacra une énergie considérable à l’interprétation de la musique ancienne. Un travail qui paraît aujourd’hui évident mais qui à l’époque fit l’effet d’une révolution avec la redécouverte des instruments « d’époque » : utilisation de flûtes à bec au lieu de flûtes traversières, de violes de gambe… L’enregistrement de 1950 correspond également à une année Bach et à une recherche d’authenticité musicale. Le travail de Mertin sur l’interprétation de la musique ancienne est mis en pratique dans cet enregistrement avec ses meilleurs élèves, au sein desquels figure le non moins célèbre comme violoncelliste et sans doute comme gambiste dans cet enregistrement, ainsi que sa future femme, Alice Hoffelner, au violon.

Dans un texte d’introduction à l’enregistrement des six concertos de Bach, indique que « les six concertos représentent le point culminant dans le genre du concerto baroque. Leur instrumentation est comme celle de la musique de chambre dont la valeur se révèle dans l’environnement intime dans lesquels ils ont été interprétés », prouvant ainsi non seulement son travail pour une interprétation la plus réaliste possible par rapport à l’œuvre d’origine mais également son intérêt pour la qualité de l’enregistrement lui-même. Josef Mertin insistera d’ailleurs à plusieurs reprises sur la qualité des musiciens choisis pour cet enregistrement.

Le CD, tout comme l’enregistrement d’origine, comporte trois des six concertos brandebourgeois de . Une préférence pour le n°4 aux deux flûtes à bec qui s’ajoutent aux instruments à cordes dans lequel les deux flûtistes, Jürg et Elisabeth Schaeftlein – frère et sœur – démontrent toute leur expertise stylistique de l’instrument.

A noter l’autographe de la partition d’origine indiquée sur le livret « Six Concerts Avec plusieurs instruments. Dedicés A son Altesse Royalle Monseigneur Cretien Louis Marggraf de Brandenbourg… par Son tres-humble & tres obeissant Serviteur Jean Sebastien Bach » et la qualité des explications de la notice sur ce vieil enregistrement et son histoire par rapport aux recherches sur la musique ancienne.

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Concerts Brandebourgeois n°3, 4 et 6. Elisabeth et Jürg Schaeftlein, flûte à bec ; Edith Steinbauer, Eduard Melkus, Alice Hoffelner, Alfred Altenburger : violon et alto ; Frieda Krause-Litschauer, Nikolaus Harnoncourt : violoncelle ; Gustav Leonhardt, viole de gambe ; Bruno Seidlhofer, clavecin. Mitglieder Des Wiener Kammerorchesters, direction : Josef Mertin. 1 CD ORF Edition Alte Musik. Réf CD 379. Enregistré à Prague en 1950. Notice bilingue (anglais, allemand). Durée du CD : 48’43.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.