À emporter, CD, Musique d'ensemble

Des Noces de Stravinsky en or par Daniel Reuss

Plus de détails

Igor Stravinsky (1882-1971) : Les Noces (version de 1923) ; Messe ; Cantata. Carolyn Sampson, soprano ; Susan Parry : alto ; Vsevolod Grivnov, Jan Kobow, ténors ; Maxim Mikhailov ; baryton. RIAS-Kammerchor Berlin, Ensemble MusikFabrik, direction : Daniel Reuss. 1 SACD Hybride Harmonia Mundi. Référence HMC 801913. Notice de présentation en français, anglais et allemand. Texte chanté en russe, français, anglais et allemand. Enregistré en 2005 à Berlin. Durée : 66’27

 

Les Clefs ResMusica

En dépit de leur place dans l’histoire de la musique et dans l’œuvre du compositeur russe, les pièces chorales d’ (Noces exceptées) ne connaissent que rarement les honneurs du disque compact. Jusqu’à présent la discographie était dominée par le couplage identique de Karel Ancerl chez Supraphon et par l’album (peu recommandable) de Leonard Bernstein pour DGG (mais sans la Cantate). C’est dire si l’on attendait beaucoup de ce nouvel enregistrement sous la houlette du « meilleur chœur de chambre de monde » comme se plaisent à le nommer les commentateurs, et le succès est a u rendez-vous !

Fruit de dix années de gestations, les Noces sont une commande des Ballets Russes de Serge Diaghilev, créée en juin 1923, au théâtre de la Gaîté Lyrique sous la direction d’Ernest Ansermet et dans une chorégraphie de Bronilsava Nijinska, sœur de Nijinsky. Initialement, le compositeur prévoyait une instrumentation gigantesque, plus vaste que l’orchestre du Sacre du printemps, mais sa pensée évolua pour ne retenir qu’un instrumentarium original : solistes et chœur accompagnés de quatre pianos et percussions. Le résultat est absolument envoûtant par la pulsation continue qui projette l’auditeur dans un monde sonore unique dans l’histoire de la musique.

Alors que Stravinsky débutait son travail de composition des Noces, Diaghilev lui demanda de travailler sur une messe chorégraphiée. Cependant les réticences du compositeur repoussèrent la réalisation de ce projet aux années 1940. Fortement marqué par la liturgie catholique, la découverte du contrepoint médiéval de l’Ecole de Notre-Dame et par un rejet des messes « opératiques-roccoco » de Mozart, Stravinsky se lança dans la rédaction d’une « vraie » messe. Créée à Milan en 1948, sous la direction du toujours fidèle Ernest Ansermet, cette pièce est d’une économie de moyen qui tranche avec le bouillonnement rythmique des Noces. Le chœur, seulement renforcé d’un petit ensemble de vents s’avère d’une ascèse mystique fascinante.

La Cantate de 1952, n’est séparée de la Messe que par l’écriture de l’opéra the Rake’s Progress. Fatigué par trois ans d’un dur labeur le compositeur éprouvait le besoin de se régénérer par l’écriture d’une œuvre plus intimiste, toujours sur un texte de Whystan Hugh Auden. C’est également à cette époque qu’il découvrait sous l’égide de son assistant Robert Craft l’œuvre de Webern. Pièce très aride au regard des deux autres de ce CD, elle mêle une écriture sérielle libre et personnelle à un contrepoint inspiré de la musique elizabethaine du XVe siècle.

Tout au long de ce programme, le sous la direction inspirée et précise de est le guide parfait à travers ses différentes esthétiques. La formation berlinoise fait valoir son homogénéité, son incroyable palette de couleurs et la force de sa projection. Les solistes et l’ensemble allemand MusikFabrik sont tout aussi inspirés. Il faut également saluer la qualité de la prise de son et l’exhaustivité de la pochette de présentation. Ce superbe album s’impose désormais comme une référence absolue, indispensable à toute discothèque.

Plus de détails

Igor Stravinsky (1882-1971) : Les Noces (version de 1923) ; Messe ; Cantata. Carolyn Sampson, soprano ; Susan Parry : alto ; Vsevolod Grivnov, Jan Kobow, ténors ; Maxim Mikhailov ; baryton. RIAS-Kammerchor Berlin, Ensemble MusikFabrik, direction : Daniel Reuss. 1 SACD Hybride Harmonia Mundi. Référence HMC 801913. Notice de présentation en français, anglais et allemand. Texte chanté en russe, français, anglais et allemand. Enregistré en 2005 à Berlin. Durée : 66’27

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.