Plus de détails

Franz Schubert (1797-1828) : Willkommen und Abschied D767  ; Die Sterne D939  ; Nachtstück D672  ; Das Zügenglöcklein D871  ; Der Wanderer D489  ; Wanderers Nachtlied I D224  ; Über Wildermann D884  ; Der Geistertanz D116  ; Erlkönig D328  ; Wanderers Nachtlied II D768  ; Sehnsucht D879  ; Der Musensohn D764  ; Auf der Bruck D853  ; Im Abendrot D799  ; Rastlose Liebe D138  ; Lied des gefangenen Jägers D843 ; An die Türen will ich schleichen D479 ; Der Wanderer D649 ; Der Wanderer an den Mond D870  ; Der Einsame D800 ; Der Schiffer D536 ; An Schwager Kronos D369  ; Der Doppelgänger D957 n°13 ; Nacht und Träume D827. Christoph Pregardien, ténor ; Michael Gees, piano. 1 CD Virgin Classics 0946 363298 2 6. Enregistré en Suisse à Landgasthof Riehen le 26-29 octobre 1992. Notice intéressante en anglais, allemand et français. Durée : 74 : 56.

 

Virgin Classics réédite dans sa série « the classics » un enregistrement de 24 lieder par le ténor Christoph Pregardien et le pianiste Michael Gees, datant d’octobre 1992. C’est un excellent disque qui séduit autant par l’esthétisme de son boîtier que par la qualité de la musique et de ses interprètes ; on y trouve de très belles versions de certains des lieder les plus célèbres de Schubert, comme le tragique Erlkönig composé à 18 ans, le mélancolique Wanderer D489, l’apaisant Nacht und Träume ou encore le profond et dramatique Doppelgänger, une des toutes dernières compositions de Schubert.

C’est surtout dans ses quelques 600 lieder que se dévoile l’âme de dans sa plus grande transparence ; son Œuvre entière respire à pleins poumons l’esprit romantique de ses chants d’adieu, d’amour, de nostalgie et de voyages errants, qui sont autant de reflets de sa personnalité souvent solitaire, rêveuse et mélancolique. Vu le très grand nombre de lieder qu’il a composés et le très grand nombre d’entre eux qui sont devenus célèbres, il est intéressant pour les interprètes qui souhaitent enregistrer un disque de les regrouper par idée, thème ou caractère, évitant ainsi les sélections aléatoires et décousues. et Michael Gees ont ainsi choisi dans ce disque deux douzaines de lieder évoquant le départ, l’errance ou l’adieu, des thèmes chers à Schubert. Inévitablement, un tel regroupement ne saurait se passer de lieder tels Erlkönig, Der Einsame, An Schwager Kronos, Im Abendrot, pas plus qu’on ne pourrait oublier les perpétuelles errances diurnes ou lunaires du fameux « Wanderer ». Mais il y a aussi de charmantes surprises, des lieder qu’on n’a pas souvent l’occasion d’entendre, de petits bijoux comme Die Sterne D939, Über Wildemann D884 ou Sehnsucht D879. A noter aussi le curieux Geistertanz, qui est un bel intrus de la sélection.

L’interprétation de Gees et Prégardien est dans son ensemble belle et homogène, mais le tempo nous paraît parfois inapproprié ; Der Wanderer D489, Der Einsame D800, Lied des gefangenen Jägers D843, An die Türen will ich schleichen D479 nous paraissent trop rapides, alors que An Schwager Kronos D369 ou Der Doppelgänger, en revanche, nous paraissent exagérément lents. On a toutefois grand plaisir à entendre ou à réentendre certains des plus beaux lieder de Schubert chantés par la magnifique voix de ténor de Christoph Pregardien, si douce dans Nacht und Träume, si puissante dans Erlkönig, accompagnés d’un infaillible Michael Gees au piano. Un très bel album, à prix économique qui plus est, à conseiller au néophyte autant qu’au schubertien averti.

(Visited 233 times, 1 visits today)

Plus de détails

Franz Schubert (1797-1828) : Willkommen und Abschied D767  ; Die Sterne D939  ; Nachtstück D672  ; Das Zügenglöcklein D871  ; Der Wanderer D489  ; Wanderers Nachtlied I D224  ; Über Wildermann D884  ; Der Geistertanz D116  ; Erlkönig D328  ; Wanderers Nachtlied II D768  ; Sehnsucht D879  ; Der Musensohn D764  ; Auf der Bruck D853  ; Im Abendrot D799  ; Rastlose Liebe D138  ; Lied des gefangenen Jägers D843 ; An die Türen will ich schleichen D479 ; Der Wanderer D649 ; Der Wanderer an den Mond D870  ; Der Einsame D800 ; Der Schiffer D536 ; An Schwager Kronos D369  ; Der Doppelgänger D957 n°13 ; Nacht und Träume D827. Christoph Pregardien, ténor ; Michael Gees, piano. 1 CD Virgin Classics 0946 363298 2 6. Enregistré en Suisse à Landgasthof Riehen le 26-29 octobre 1992. Notice intéressante en anglais, allemand et français. Durée : 74 : 56.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.