À emporter, Biographies, Livre

Gabriel Bacquier en quelques notes…

Plus de détails

Gabriel Bacquier en quelques notes. Bernard Villat et Serge Moisson. Slatkine, Genève. 127 pages. Prix 27, 50€. ISBN 2-8321-0229-8. Dépôt légal 2006.

 

en quelques notes…Eh oui, il s’agit bien dans ce livre de quelques notes, de quelques mots. Ceux d’un artiste attachant, que nous avons adulé pendant plusieurs dizaines d’années.

Moins de 100 pages de texte, écrit gros et très aéré, le tout se lit en moins d’une heure. Ce n’est certes pas un traité musicologique, ni des mémoires, mais bien le retour sur son destin d’un homme simple de 80 ans et quelques, qui s’interroge sur le sens de sa vie d’artiste et de sa vie privée.

Il y a peu à dire au sujet des réflexions de l’un des plus grands barytons de son époque. Il nous raconte son enfance, ses débuts, puis s’efface pudiquement face à ses amours et à sa vie familiale, qu’il regrette visiblement d’avoir sacrifié à sa carrière, parle avec tendresse de sa seconde vie d’enseignant, décrit en quelques lignes, à la surface des choses, les lieux, les rôles et les personnages qui ont marqué sa vie (« Lorin Maazel. Formidable. Voilà un chef lyrique dans toute sa splendeur. J’ai chanté Tosca sous sa direction. Je le vois encore. Il vivait les situations avec nous. Il nous envoyait le texte du livret à en devenir grimaçant. Il adorait les chanteurs et jouait avec nous. S’il fallait rire, il riait. Dans les situations dramatiques, il avait la larme à l’œil. »). Les anecdotes sont rares, on dirait presque des impressions jetées au hasard sur un carnet de bord. Rien de profond là-dedans, juste la vie, la simple vie qui se déroule au hasard des chances, des malchances et des rencontres. En complément, une biographie et une discographie.

« Plus je vieillis, plus j’analyse. Il n’y a que la mort que je ne pourrais pas analyser. Mystérieuse, je l’attends. Elle me prendra comme elle voudra, je n’ai pas peur. (…) Je ne peux pas la prendre au tragique, cette camarde (…) Et si vous voulez me souhaiter quelque chose, dites-moi : « Merde », comme il est de coutume dans le métier avant d’entrer en scène ». Émouvant, vraiment…

(Visited 146 times, 1 visits today)

Plus de détails

Gabriel Bacquier en quelques notes. Bernard Villat et Serge Moisson. Slatkine, Genève. 127 pages. Prix 27, 50€. ISBN 2-8321-0229-8. Dépôt légal 2006.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.