Plus de détails

Guido Morini, Marco Beasley, Alfio Antico, Una Odissea. Marco Beasley, le narrateur, Calypso la belle, voix, percussion ; Alfio Antico, Personne, voix, percussions ; Guido Morini, clavicembalo, pianoforte. 1 CD ORF Alte Musik CD 462. Enregistré live en 2001. Notice allemand anglais. Durée 65’18’’

 

Una Odisseaa été présenté comme l’opéra composé par . Ce n’est pas tout à fait cela. L’œuvre, dont la partition a été écrite par , plus quelques arrangements de la musique d’Alfio Antico, sur un livret de , tient du récit, de l’oratorio, du spectacle chanté, sans vraiment la progression dramatique typique de l’opéra : le livret illustre des épisodes de l’Odyssée plus qu’il ne la raconte vraiment, l’amenant sur des chemins initiatiques : celui de l’accomplissement de soi-même, tout en étant « personne » (le nom par lequel Ulysse se présente au Cyclope).

On n’est pas aidé dans la compréhension du texte par sa présentation, très jolie, sur fond marin, mais mettant en regard le texte italien d’origine et sa traduction allemande, puis la traduction anglaise sur les pages suivantes. Difficile, quand on n’est pas multilingue…

La musique est une sorte de patchwork de forme classique, mais plus ou moins sur un fond de musique populaire de tous les âges, où l’on peut entendre des relents de madrigal, de tango (Calypso), de tarentelle (Personne), de variété hélas un peu sirupeuse (le finale), d’improvisation aux percussions (la tempête), et même de world music. Des climats changeants d’un épisode à l’autre.

Cette construction est tributaire d’une énorme culture, à la fois musicale, du XVe siècle à nos jours, et littéraire, entre autre une grande connaissance du mythe d’Ulysse. Pour exemple la référence au grammelot, forme de théâtre inventée par la commedia dell’arte, fondée sur l’usage d’onomatopées qui miment les sonorités d’une langue reconnaissable, utilisé pour décrire l’animalité des hommes transformés par Circé.

La composition vocale sert ce qui convient le mieux à la voix envoûtante de , mettant en valeur la chaleur de son beau timbre, qui donne toujours cette impression de jubilation, de joie communicative de chanter, mais qui pour une fois, se lance aussi par moments, avec violence, dans de terribles imprécations. L’accompagnement est uniquement au clavicembalo et pianoforte, mettant en valeur la virtuosité de , et aux percussions de Marco Beasley et Alfio Antico, ce dernier interprétant également « Personne ».

Bizarre, déconcertant, mais en fin de compte diablement séduisant !

Plus de détails

Guido Morini, Marco Beasley, Alfio Antico, Una Odissea. Marco Beasley, le narrateur, Calypso la belle, voix, percussion ; Alfio Antico, Personne, voix, percussions ; Guido Morini, clavicembalo, pianoforte. 1 CD ORF Alte Musik CD 462. Enregistré live en 2001. Notice allemand anglais. Durée 65’18’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.