Plus de détails

Luigi Boccherini (1743-1805) : Quintettes avec deux violoncelles. Ensemble Explorations : Christine Busch, violon ; Margarete Adorf, violon ; Claudia Hofert, alto ; Rœl Dieltiens, violoncelle ; Geert de Bièvre, violoncelle. 1 CD Harmonia Mundi HMC 901894. Enregistré en avril 2005 à l’Academiezaal à Saint-Truiden en Belgique. Notice trilingue (français, anglais et allemand). Durée : 60’46’’.

 

Si naît en Toscane d’une famille de musiciens, comme ses contemporains, il voyagera dès son enfance, pendant une dizaine d’années en Europe. Un peu comme Mozart, c’est un enfant prodige, admiré pour sa technique, son inspiration et son talent de compositeur. Il obtient un emploi fixe à la Cour de Madrid et fera de l’Espagne sa seconde patrie en se consacrant à la composition pour instruments à corde. Ses compositions mêlent héritage du baroque italien et folklore espagnol. Son succès s’amenuise et disparaît à sa mort en 1805. Admirateur de Haydn, on le définit aujourd’hui comme co-fondateur avec ce même musicien de la musique dite classique. Tous deux compositeurs de quintettes et de symphonies, ils entretiendront par ailleurs une correspondance.

Ce CD Harmonia Mundi lui rend finalement hommage avec ces trois quintettes composés entre 1774 et 1779. Boccherini, c’est ainsi toute une variété de styles et une certaine liberté. Les rythmes de danse, les échos de bals champêtres, les musiques pastorales, les accents religieux se font échos entre les mouvements avec une gracieuse élégance. On y admire la richesse de l’ornementation, la finesse du détail, les jeux répétitifs de miroirs entre les instruments.

Les trois quintettes illustrent la liberté de ton du compositeur. Les mouvements lyriques, sombres, sont synonymes dans les parties les plus lentes d’une certaine tradition. Au contraire, les mouvements initiaux sont beaucoup plus personnels, mélodiques et élégants. Ce n’est pas simplement la recherche de la beauté esthétique mais bel et bien une musique où l’on ressent, où le compositeur parle avec son cœur et dans laquelle les exécutants ne parviennent à faire participer leurs émotions à l’auditeur que parce qu’eux-mêmes y prennent plaisir.

(Visited 91 times, 1 visits today)

Plus de détails

Luigi Boccherini (1743-1805) : Quintettes avec deux violoncelles. Ensemble Explorations : Christine Busch, violon ; Margarete Adorf, violon ; Claudia Hofert, alto ; Rœl Dieltiens, violoncelle ; Geert de Bièvre, violoncelle. 1 CD Harmonia Mundi HMC 901894. Enregistré en avril 2005 à l’Academiezaal à Saint-Truiden en Belgique. Notice trilingue (français, anglais et allemand). Durée : 60’46’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.