Banniere-ClefsResmu-ok

Les Notes personnelles de Michel Chapuis

À emporter, Documentaire, DVD, DVD Musique, Musique de chambre et récital

Michel Chapuis : Notes Personnelles (Volume 3) : Improvisations dans le style germanique, à l’orgue de Saint-Louis en l’Ile (Paris). Un DVD Plenum Vox, PV 014 réalisé par Philippe Klinge. Enregistré à Paris en 2005. Notice et doublage DVD bilingue (français, anglais). Durée : 98’ dont 61’ d’improvisations.

 

Nous attendions avec impatience la sortie de ce troisième et dernier volume des « Notes personnelles » de . Après l’orgue français, et ensuite l’orgue romantico-symphonique, voici l’orgue allemand et tout un DVD d’improvisations aux claviers de St Louis en l’Ile à Paris, orgue déjà célèbre, et on pourrait dire presque historique.

Philippe Klinge, le réalisateur, nous avait habitué à des produits de qualité, d’autant que les DVD d’orgue sont bien rares. Ici, encore plus que dans les volumes précédents, la technique est supérieure : l’image est belle et nette, les éclairages judicieusement choisis et réglés, le son bénéficie également d’un traitement privilégié qui replace bien l’orgue dans son acoustique, grâce à une double prise de son (en tribune pour les commentaires, et depuis la nef pour les improvisations).

, en grande forme, explique les mélanges caractéristiques de l’orgue allemand, et les illustre aussitôt par des improvisations magnifiques dont lui seul a le secret. Les différents styles de musique sont aussi abordés, de même que les formes musicales (Stylus phantasticus, sonate en trio, la fugue).

Plusieurs « bonus » viennent ajouter quelques sensations supplémentaires, on y entend les improvisations réalisées lors de l’inauguration de l’orgue, et une visite aux ateliers Aubertin, avec interview du facteur d’orgue.

Bravo pour cette réalisation exceptionnelle, en co-production avec l’Association Saint-Marc de Souvigny, un magnifique ensemble de 3 DVD indispensables.

Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Un autre volume ne serait-il pas envisageable autour du Clicquot de Poitiers, autre chef d’œuvre, grand frère de Souvigny, orgue adoré par le Maître, la boucle serait ainsi bouclée … et en beauté !

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.