À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Armonia della Notte : redécouverte de la Pastorale morave

Plus de détails

Joseph Haydn (1732-1809) : Parthie in B. Václav Havel (ca 1778-après1826) : La Pastorella allegretto. František Braňka (fin du XVIIIe siècle) : Cassatio in B. Wofgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Parthia 18. Wofgang Amadeus Mozart/Gotttfried Rieger (1764-1855) : Marcia de La Clemenza di Tito. František Kramář-Krommer (1759-1831) : Partita in C minor. Ensemble Philidor : Antonio Salieri (1750-1825) : Armonia per un Tempio della Notte. François Gillardot, Monica Arpino, clarinette ; Florent Maupetit, cor d’harmonie ; Ermès Pecchinini, cor d’harmonie et tuba pastoral ; François Charruyer, Alexandre Salles, basson. Direction : Eric Baude. 1 CD ArcoDiva UP 0096 – 2 131 DDD FP. Code barre : 8 594029 9 10969. Enregistré en Moravie à la Bibliothèque du château de Námĕšť du 20 au 22 septembre 2006. Notice trilingue (tchèque, anglais, français). Durée totale : 65’59’’

 

L’, ensemble français d’instruments à vent historiques, nous invite à suivre les chemins de la pastorale en Moravie. En cette fin du XVIIIe et début du XIXe siècle, règne en ce pays une grande effervescence musicale, encouragée par l’aristocratie et l’église. Puisant sa source dans le folklore, elle n’en est pas moins aristocratique. L’usage y encourageait l’apprentissage d’un instrument à vent, et des moyens parfois limités ont permis et facilité la création d’un répertoire extrêmement riche qu’Eric Baude nous dévoile ici.

L’usage d’instruments anciens donne à ces airs un velouté, une texture évocatrice d’un monde plein de douceur. Peut-on trouver plus évidente mise en musique de ce monde que la Pastorella allegretto de Václav Havel, qui s’ouvre sur des chants d’oiseaux et des bêlements de moutons et utilise un tuba pastoralis la rattachant aux traditions de la musique populaire ? Sans jamais pour autant tomber dans la mièvrerie, ce passage par ses sortilèges nous suggère un monde idéal qui n’est pas sans nous rappeler Rousseau et cette quête d’un monde meilleur, plus humain, plus emprunt de simplicité qui caractérise l’époque des lumières.

Ce répertoire ne peut donc pas trouver meilleur serviteur que l’. Ses musiciens font converser les instruments entre eux. Le Finale Allegreto de la Parthie en si Bémol majeur de , nous offre un dialogue entre clarinettes et bassons plein d’humour, de vivacité et de nuances. Et puis, il y a ce moment magique de la Parthia 18 (Gran Partita K. V. 361), de Mozart. Divin, plaisir enfantin, fabuleuse virtuosité dans ce Tema con Variazoni, où dès la première note, on se sent en éveil, surpris par cette facilité à nous étonner. La limpidité de l’exécution en est bouleversante de bonheur.

L’Armonia della notte est un titre merveilleux qui convient bien à ce CD. La maîtrise des musiciens, ce son à la palette si joyeuse et mélancolique permet de découvrir l’extrême onctuosité des instruments à vent. La musique peut guérir des maux de l’âme. Il ne fait aucun doute que la grâce des morceaux qui illustrent cet enregistrement vous apportera un sentiment de rêverie, de légèreté, de joie communicative et partagée. Laissez-vous inviter par l’Allegreto du Cassatio en si de František Braňka, au rythme dansant, dans une ronde tournoyante, évoquant une jeunesse turbulente et galante.

Plus de détails

Joseph Haydn (1732-1809) : Parthie in B. Václav Havel (ca 1778-après1826) : La Pastorella allegretto. František Braňka (fin du XVIIIe siècle) : Cassatio in B. Wofgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Parthia 18. Wofgang Amadeus Mozart/Gotttfried Rieger (1764-1855) : Marcia de La Clemenza di Tito. František Kramář-Krommer (1759-1831) : Partita in C minor. Ensemble Philidor : Antonio Salieri (1750-1825) : Armonia per un Tempio della Notte. François Gillardot, Monica Arpino, clarinette ; Florent Maupetit, cor d’harmonie ; Ermès Pecchinini, cor d’harmonie et tuba pastoral ; François Charruyer, Alexandre Salles, basson. Direction : Eric Baude. 1 CD ArcoDiva UP 0096 – 2 131 DDD FP. Code barre : 8 594029 9 10969. Enregistré en Moravie à la Bibliothèque du château de Námĕšť du 20 au 22 septembre 2006. Notice trilingue (tchèque, anglais, français). Durée totale : 65’59’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.