Plus de détails

Willem van Otterloo (1907-1978) : Serenade (version révisée de 1976) ; Nick Woud (né en 1955) : The Call, the Brass Presented ; Giovanni Gabrieli (1555-1612) : Canzon in echo duodecimi toni a 10 (extrait des Sacrae symphoniae no. 11, C. 180). Hans Werner Henze (né en 1926) : Ragtimes & Habaneras ; William Schmidt (né en 1926) : Variants with solo cadenzas pour quatuor de trompettes ; Derek Bourgeois (né en 1941) : Concerto grosso op. 61. Cuivres de l’orchestre royal du Concertgebouw Orchestra, direction : Ivan Meylemans. 1 SACD Hybride RCO Live RCO 07002. Enregistré en novembre et décembre 2006 au Concertgebouw d’Amsterdam. Notice de présentation en néerlandais, français, anglais et allemand. Durée : 81’05’’

 

Le hasard fait bien les choses ! En l’absence de la tournée annuelle de l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam aux Etats-Unis, l’association des amis américains de la phalange amstellodamoise avait eu la bonne idée d’inviter les pupitres de cuivres au complet pour une série de concerts et de classes de maître. C’est ainsi qu’est né, en 2003, l’ensemble de cuivres du Concertgebouw, car ces musiciens ne s’étaient jamais produits en grande formation spécifique réunissant les cors, trompettes, trombones et tubas ! Devant le succès, l’expérience s’est pérennisée et les solistes de l’orchestre se sont donnés pour mission de faire découvrir aux publics et aux étudiants la variété des répertoires pour cuivres. Tout compte fait, historiquement, il faut noter la faible présence de grands ensembles de cuivres tirés des grands orchestres. En cherchant dans les archives, on ne retrouve la trace que d’un seul enregistrement de pièces de Gabrieli par les cuivres des orchestres de Chicago et Cleveland (Sony).

Le présent programme nous présente des raretés de compositeurs néerlandais, américains et allemands. Bien évidement, la musique passe au second plan et on se plaît à écouter les musiciens de l’orchestre, rien que pour la beauté de leurs timbres et la précision des nuances ! Ces artistes sont tellement géniaux qu’ils pourraient faire passer « J’ai du bon tabac » ou n’importe quel pas redoublé pour un immense chef d’œuvre de la musique ! Cela étant, l’oreille avertie accordera une certaine importance aux déhanchements lumineux et aux rythmes ondoyants des Ragtimes et Habarenas de . C’est certes du répertoire « secondaire », mais ces musiques fort bien troussées intéresseront les curieux et les instrumentistes.

Plus de détails

Willem van Otterloo (1907-1978) : Serenade (version révisée de 1976) ; Nick Woud (né en 1955) : The Call, the Brass Presented ; Giovanni Gabrieli (1555-1612) : Canzon in echo duodecimi toni a 10 (extrait des Sacrae symphoniae no. 11, C. 180). Hans Werner Henze (né en 1926) : Ragtimes & Habaneras ; William Schmidt (né en 1926) : Variants with solo cadenzas pour quatuor de trompettes ; Derek Bourgeois (né en 1941) : Concerto grosso op. 61. Cuivres de l’orchestre royal du Concertgebouw Orchestra, direction : Ivan Meylemans. 1 SACD Hybride RCO Live RCO 07002. Enregistré en novembre et décembre 2006 au Concertgebouw d’Amsterdam. Notice de présentation en néerlandais, français, anglais et allemand. Durée : 81’05’’

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.