À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Clavecin : Couperin l’oncle et Froberger

Plus de détails

Louis Couperin (1626-1661) : Pièces pour clavecin en ré, en fa et en ut. Avec des pièces de Jacques Champion de Charbonnières (1601-1672) et de Johann Jakob Froberger (1616-1667). Jovanka Marville, clavecin historique Louis Denis (1658) 1 CD Aeon AECD 0751. Code barre 3-76005-83674-90. Enregistré en juin 2006. Livret trilingue (anglais, français, allemand). Durée totale : 66’12.

 

La parution d’un nouvel enregistrement de reste toujours un évènement, tant par l’intérêt de sa musique, l’approche de l’interprète, ou le choix de l’instrument. Nous y sommes : la découverte est belle ! Comment ne pas être séduit par ce son rugueux, quasi rustique de ce clavecin du XVIIe siècle, peut-être le plus ancien instrument Français ayant conservé la majorité de ses éléments d’origine, et merveilleusement restauré. Ses sonorités rappellent celles des clavecins flamands de la même époque, tels ceux du grand Rückers : une perception « animale » d’un son rehaussé par un tempérament mésotonique, qui apporte un relief captivant au discours musical.

, immense compositeur français, introduit à la Cour par son aîné Champion de Charbonnières, sera organiste de l’église St- Gervais à Paris, le premier d’une longue dynastie (son neveu François lui succèdera). Avec son ami , il cherchera à transformer la vielle polyphonie issue de la Renaissance, en un discours toujours savant, mais tourné vers la modulation, l’étonnement, la surprise, afin de captiver l’attention de l’auditeur, à une époque aussi, où la construction de la tonalité était en marche…

Ce CD est une sélection de quelques pièces issues du manuscrit Bauyn, regroupées par tonalités plutôt que par suites, au milieu desquelles s’insèrent des œuvres des deux amis cités : Charbonnières et Froberger, heureux hommage ici rendu par la claveciniste . Cette jeune artiste suisse aborde cette musique avec beaucoup de profondeur : les tempi sont retenus, le son restant une priorité, le discours se veut intérieur et secret. Il se situe à l’opposé de celui de Skip Sempé, auteur d’un récent CD Louis Couperin paru chez Alpha, dont le jeu est éblouissant, tel un feu d’artifice. Ces deux versions, si différentes, nous montrent à quel point cette musique est bien vivante, avec tant d’éclairages possibles. Nous vous invitons, sans tarder à découvrir ce troublant dialogue des âmes.

(Visited 64 times, 1 visits today)

Plus de détails

Louis Couperin (1626-1661) : Pièces pour clavecin en ré, en fa et en ut. Avec des pièces de Jacques Champion de Charbonnières (1601-1672) et de Johann Jakob Froberger (1616-1667). Jovanka Marville, clavecin historique Louis Denis (1658) 1 CD Aeon AECD 0751. Code barre 3-76005-83674-90. Enregistré en juin 2006. Livret trilingue (anglais, français, allemand). Durée totale : 66’12.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.