À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Fanny Clamagirand Sonates pour violon seul ? Pas si sur

Plus de détails

Eugène Ysaÿe (1858-1931) : Sonates pour violon seul op. 27. Fanny Clamagirand, violon. 1 CD Nascor NS03. Code-barre : 3 760142231034, Enregistré au Prieuré de Vivoin en décembre 2006 et janvier 2007. Notice en français, anglais, allemand. Durée : 64’28.

 

Si je vous dis : Opus 27, je suis, je suis … Écrites en hommage à Bach, ces sonates font partie du répertoire de tout violoniste qui se respecte. Souvent données en rappel lors d’un concert, par contre rares sont ceux qui osent les enregistrer en intégralité.

Vous avez trouvez ? Alors un autre indice : écrites dans une seule tonalité comme celles de Jean Sébastien Bach, les explorations techniques et sonores sont présentes à chaque instant. L’idée originale de ces compositions tient du fait qu’elles sont dédiées à ses amis violonistes. On peut alors y retrouver toute l’amitié et la poésie que ce musicien éprouvait pour et par ordre d’entrée des sonates : Joseph Szigeti, Jacques Thibaud, Georges Enesco, Fritz Kreisler, Mathieu Crickboom, et enfin Manuel Quiroga …

Vous ne savez toujours pas ? Il les écrit en 1923. Elles deviendront comme celle de Zoltán Kodály pour violoncelle seul – écrite en 1915 – l’expression moderne du XXe siècle pour le monde des cordes …

Hé oui, vous avez trouvé… Nous parlons bien d’ !

Après avoir remporté de nombreux prix internationaux prestigieux, nous offre, pour son premier disque, effrontément mais déjà si intensément sa version des Sonates d’Ysaÿe. Elle prend délicatement sa place auprès d’Oscar Shumsky, Gidon Kremer, Frank-Peter Zimmermann ou encore Laurent Korcia et Marianne Piketty.

L’artiste a la chance de jouer un Matteo Gauffriller de Venise fait en 1700. Connaissant son instrument depuis déjà de nombreuses années, elle sait nous en donner toute sa profondeur et toutes ses rondeurs et nous goûtons avec ravissement ces œuvres si bien interprétées. Sachant que cet instrument est aussi prestigieux que difficile à jouer. La performance n’en est que plus belle.

Nous rendrons aussi hommage au label Nascor qui de son nom a pour mission de nous faire découvrir les trésors de nos jeunes interprètes. Toujours habillés élégamment d’une notice écrite par Bernard Fournier qui sans être « professoral » nous permet littéralement de nous imprégner des œuvres à entendre avec sa plume de grand connaisseur.

(Visited 224 times, 1 visits today)

Plus de détails

Eugène Ysaÿe (1858-1931) : Sonates pour violon seul op. 27. Fanny Clamagirand, violon. 1 CD Nascor NS03. Code-barre : 3 760142231034, Enregistré au Prieuré de Vivoin en décembre 2006 et janvier 2007. Notice en français, anglais, allemand. Durée : 64’28.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.