À emporter, DVD, DVD Musique, Musique symphonique

Robert Farnon, ou la gloire de la musique orchestrale légère

Plus de détails

Robert Farnon (1917-2005) : Farnon Fantasy Medley ; À la Claire Fontaine ; From the Highlands (arrangement de Robert Farnon). George Gershwin (1917-2005) : Porgy and Bess, suite d’orchestre (arrangement de Robert Farnon). London Philharmonic Orchestra, direction : Robert Farnon. 1 DVD Avid RFDVD001. Code barre : 5013996900013. Enregistré le 31 janvier 1971 au Royal Albert Hall de Londres. Zone 0. Durée : 49’18

 

En ces temps de fêtes de fin d’année, savourons ce remarquable DVD dont le contenu pétille comme du champagne et nous rendra à coup sûr d’excellente humeur. En effet, ce dimanche 31 janvier 1971, le Royal Albert Hall de Londres, rempli au maximum de sa capacité, offrait l’un des concerts spéciaux marquant le centenaire de ce lieu de renommée mondiale. Ce concert était donné par l’Orchestre Philharmonique de Londres sous la baguette de dans des compositions et des arrangements du compositeur, et cette parution en DVD constitue l’opportunité unique et inespérée de revoir Farnon, après trente-six ans, à la tête de l’un des plus prestigieux orchestres symphoniques de la Grande-Bretagne.

est né à Toronto le 24 juillet 1917 de père irlandais et de mère anglaise. Il fit ses débuts avec sa Symphonie n°1 (1940) créée par Sir Ernest MacMillan et l’Orchestre Symphonique de Toronto le 7 janvier 1941 sous le titre de Symphonic Suite, puis exécutée par Eugene Ormandy et son Orchestre de Philadelphie le 24 avril 1942, tandis que sa Symphonie n°2 « Ottawa » (1942) reçut sa première le 25 mars 1943 toujours avec Sir Ernest MacMillan et son orchestre de Toronto. Grâce à sa formation musicale extrêmement poussée, Farnon allait brillamment contribuer à la musique de film (Captain Horatio HornblowerCapitaine sans peur-, 1951) ainsi qu’à un genre musical particulièrement apprécié des Anglo-saxons, appelé « light music » ou « concert music », utilisant toutes les ressources d’un orchestre symphonique dans un répertoire très raffiné en son harmonisation, et qui allait se développer pendant l’entre-deux-guerres et surtout à partir de la Seconde Guerre Mondiale. Durant les dernières années de sa vie, Farnon se remit à la composition de musique de grande envergure dont la Symphonie n°3 « Edinburgh » et An American Wind Symphony « The Gaels » (2004).

Par l’habilité remarquable de ses orchestrations chatoyantes, il fait partie de ces musiciens, avec Leroy Anderson en Amérique et Roger Roger en France, qui ont donné leurs lettres de noblesse à un genre de musique qui ne doit certainement pas être dédaigné, d’autant plus qu’en l’occurrence ces interprétations superlatives sont l’œuvre de l’arrangeur lui-même, et que, par leur grâce et leur esprit, elles sont sans cesse enthousiasmantes et un véritable régal pour l’oreille.

Le concert débute avec le Farnon Fantasy Medley, pot-pourri de pages du compositeur qui lui ont assuré sa renommée (A Star Is Born, Peanut Polka, Jumping Bean, Westminster Waltz, Portrait Of A Flirt, State Occasion), et dont on regrette seulement qu’elles y soient si tronquées. Vient ensuite l’admirable À la Claire Fontaine, véritable poème symphonique miniature que n’eût pas désavoué Frederick Delius, composé au début des années 40 et basé sur le célèbre air populaire presque considéré comme un air national canadien, même si son origine est purement française. Farnon s’envole ensuite vers l’Écosse avec From The Highlands, suite symphonique très colorée basée sur des airs traditionnels écossais dont le DVD ne cite guère les noms, mais que voici : Blue Bells of Scotland, Wi’a Hundred Pipers, My Love is Like a Red Red Rose, The Campbells are Coming, Comin’Thru the Rye, Barbara Allen, Loch Lomond, Green Grow the Rushes, Robin Adair, Keel Row et My Love She’s But a Lassie. Les arrangements de Farnon, d’une orchestration particulièrement somptueuse, aux harmonies subtiles et à l’émotion profonde, sont propres à toucher notamment tous les habitants de cette superbe contrée aux fabuleux paysages, mais aussi tous ceux qui en sont exilés. Signalons pour anecdote que Keel Row a servi de base à Gigues des Images pour orchestre de Claude Debussy, ainsi qu’à la Gigue de Passacaille et Gigue de Joseph Jongen.

Enfin, la rencontre musicale Gershwin – Farnon nous vaut cette suite basée sur l’opéra Porgy and Bess, tableau symphonique peut-être moins indispensable que celui arrangé en 1942 par l’ami de Gershwin, Robert Russell Bennett, mais néanmoins tout aussi brillant (curieusement toutefois on n’y trouve pas l’air célèbre Bess, You Is My Woman Now). La direction sobre mais efficace de Robert Farnon, alliée à la perfection d’un orchestre de prestige, nous vaut un moment de pur bonheur musical bien trop court, véritable bénédiction non seulement pour tous les amateurs de musique dite légère dans ce qu’elle a de plus noble, mais également pour tous les mélomanes curieux, désireux de découvrir de nouveaux paysages musicaux.

Plus de détails

Robert Farnon (1917-2005) : Farnon Fantasy Medley ; À la Claire Fontaine ; From the Highlands (arrangement de Robert Farnon). George Gershwin (1917-2005) : Porgy and Bess, suite d’orchestre (arrangement de Robert Farnon). London Philharmonic Orchestra, direction : Robert Farnon. 1 DVD Avid RFDVD001. Code barre : 5013996900013. Enregistré le 31 janvier 1971 au Royal Albert Hall de Londres. Zone 0. Durée : 49’18

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.