À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Rheinberger, découverte d’un compositeur racé et élégant

Plus de détails

Joseph Rheinberger (1839-1901) : Concerto pour orgue et orchestre n°1 en fa majeur op. 137 ; Concerto pour orgue et orchestre n°2 en sol mineur op. 177 ; Sonate pour orgue en mi mineur op. 132. Georges Lartigau au grand orgue de la Cathédrale de Tulle ; Forum Sinfonietta, Direction  : Jérôme Devaud. 1 CD Explora Concept EC003. Code barre : 3 760117 710038. Enregistré en septembre 2002. Texte de présentation en français et anglais. Durée totale : 54’46’’

 

a été un organiste précoce et un compositeur prolixe. Pourtant hors de sa frontière et particulièrement en France son œuvre est bien mal connue. Les honneurs lui furent rendus de son vivant puisque Wagner lui-même lui confia la classe de composition de l’Ecole Royale de Musique de Munich lorsqu’il la réorganisa. Pourtant ce compositeur ne peut être taxé de wagnérien, il serait plutôt un romantique sage voir un post romantique classique. Son Concerto n°1 sonne très bien, à la manière du classicisme de Brahms. Les thèmes sont forts et se développent avec aisance et l’équilibre si difficile entre un grand orgue et un orchestre symphonique est très réussi. Le Concerto n°2 est plus audacieux et semble beaucoup plus personnel. L’orchestration est subtile et l’équilibre avec la registration de l’orgue donne lieu à des moments savoureux.

Mais c’est surtout la Sonate en mi mineur qui nous transporte hors du temps vers Buxtehude et Bach en un vibrant hommage très romantique par des audaces harmoniques au sein d’une structure très stable. Cette alliance de la rigueur et de l’audace à une grande élégance est peut être ce qui caractérise le plus sûrement ce compositeur qu’il est vraiment urgent de connaître. L’interprétation est tout du long, superlative. La beauté de l’orgue de la cathédrale de Tulle est magnifiée par le jeu à la fois sensible et virtuose de Georges Lartigue.

Les musiciens du Forum Sinfonietta ne sont pas en reste. Galvanisés par la direction souple de Jérôme Devaud ils font honneur à la riche orchestration de Rheinberger et aux couleurs chatoyantes ou mélancoliques qu’il demande tour à tour à tous les pupitres.

La prise de son se joue des difficultés et semble particulièrement naturelle. L’équilibre si complexe entre l’orchestre et l’orgue symphonique est particulièrement réussi permettant une écoute précise des richesses des partitions.

Une découverte vivifiante qui mérite une écoute attentive alors que la jaquette du CD ne suggère pas, toute l’élégance de la musique.

(Visited 963 times, 1 visits today)

Plus de détails

Joseph Rheinberger (1839-1901) : Concerto pour orgue et orchestre n°1 en fa majeur op. 137 ; Concerto pour orgue et orchestre n°2 en sol mineur op. 177 ; Sonate pour orgue en mi mineur op. 132. Georges Lartigau au grand orgue de la Cathédrale de Tulle ; Forum Sinfonietta, Direction  : Jérôme Devaud. 1 CD Explora Concept EC003. Code barre : 3 760117 710038. Enregistré en septembre 2002. Texte de présentation en français et anglais. Durée totale : 54’46’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.