À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Monument en construction à la gloire de Dupré

Plus de détails

Marcel Dupré (1886-1971) : Œuvres pour orgue Vol 9. Vingt-quatre inventions pour orgue Op. 50, trois hymnes pour orgue Op. 58 (matines, vêpres et laudes). Ben van Oosten, à l’orgue de l’église Saint-Etienne-du-Mont à Paris. 1CD MDG 316 1291-2. Code barre : 760623129129. Enregistré en octobre 2007. Livret trilingue anglais/français/allemand. Durée totale 67’24’’.

 

Depuis plusieurs années déjà, l’organiste hollandais , s’est penché sur l’œuvre d’orgue de , réalisant régulièrement huit albums, sur des orgues joués par Dupré ou correspondant à son esthétique musicale. Ce fût le cas avec plusieurs Cavaillé-Coll dont St-Ouen de Rouen, ou la Madeleine à Paris. s’était aussi fait remarquer chez ce même éditeur par quelques intégrales mémorables (Vierne, Widor, Guilmant), le hissant du coup au tout premier rang, en matière d’interprétation de la musique d’orgue symphonique française, le spécialiste incontournable. Toujours attaché à choisir au mieux ses instruments, souvent dans le cercle des grands instruments laissés par Aristide Cavaillé-Coll, cet organiste nous propose avec ce volume 9, un choix différent mais logique : l’orgue de Saint-Etienne-du-Mont à Paris, beau spécimen néo-symphonique des années 50 dû à Beuchet-Debierre, à transmission électrique, et dont Maurice Duruflé en fût l’un des titulaires les plus célèbres. Un orgue que connut Dupré, et qui rend pleinement justice à sa musique. D’ailleurs, Dupré aimait ce genre d’orgue, pourvu de commodités électriques lui permettant un maniement aisé et rapide, à la fois dans le changement des jeux et dans la souplesse des claviers. De plus, cet orgue a été restauré en 1991 par Bernard Dargassies.

Les Vingt-quatre inventions Op. 50 furent composées en 1956, au moment ou Dupré était directeur du conservatoire de Paris. Ecrites dans les 24 tonalités majeures et mineures, elles ont un but pédagogique, à l’image de celles écrites par Bach. On y entend une solide maîtrise contrapuntique, avec beaucoup de variété et de couleurs. Ce sont des microcosmes, qui se déploient harmonieusement en un temps réduit de une à deux minutes seulement. Excellentes pour l’étude de l’orgue, elles complètent les méthodes de technique pure écrites par le maître. N’oublions pas que Dupré fût le chef de file de l’école d’orgue française en son temps, un grand pédagogue et virtuose : il a annoté et doigté la plupart des grandes œuvres du répertoire d’orgue. Il a aussi formé une génération d’organistes dont certains ont eu une carrière prestigieuse.

Le Cd s’achève avec trois hymnes Op. 58, où Dupré tente de recréer une atmosphère monastique (les trois temps fort d’une journée). Le premier volet Matines est construit en forme de variations, le second Vêpres laisse entendre un solo de flûte dans un climat de douceur, le final Laudes se déploie comme une lointaine Toccata qui se rapproche et éclate de joie, comme Dupré aimait le faire dans ses conclusions, les sorties de messes ne sont pas loin…

Ces œuvres, peu connues dans l’œuvre de Dupré, méritent que l’on s’y attarde. C’est le côté positif des intégrales qui nous font découvrir la face cachée d’un compositeur. Aux côtés de l’intégrale d’orgue de réalisée par Naxos en 11 CDs, celle-ci, en cours de réalisation, s’inscrit comme la plus achevée, la plus homogène, en un mot, la meilleure disponible à ce jour.

Plus de détails

Marcel Dupré (1886-1971) : Œuvres pour orgue Vol 9. Vingt-quatre inventions pour orgue Op. 50, trois hymnes pour orgue Op. 58 (matines, vêpres et laudes). Ben van Oosten, à l’orgue de l’église Saint-Etienne-du-Mont à Paris. 1CD MDG 316 1291-2. Code barre : 760623129129. Enregistré en octobre 2007. Livret trilingue anglais/français/allemand. Durée totale 67’24’’.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.