À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

La vie n’est pas toujours un songe …

Plus de détails

La Pasión de Sor Juan, œuvre pour chœur, chant solo et ensemble instrumental. Cantate écrite par Pierre Bluteau (1955) et Mariana Montalvo (1957). Poèmes de Sor Juana Inés de la Cruz (1651-1695) et livret de Mariana Montalvo, Pierre Bluteau, Desiderio Arenas. Mariana Montalvo, mezzo ; Marie Deremble, violoncelle ; Pierre Bluteau, guitares, tiple ; Mario Contreras, guitare, ténor ; Olivier Ombredane, flutes, percussions ; Mariana Montalvo, récitante ; Chœur « Eclats de Voix » ; Marie Deremble, chef de chœur et direction. Enregistré en 2007. Notice en français. Durée : 41’41’’.

 

Mesdames, Mesdemoiselles, imaginez vous dans un nouveau monde, alors que vous êtes instinctivement attirées par la poésie, les sciences, vous êtes intelligentes, les livres vous les dévorez comme une bouffée d’air. Vous découvrez pleinement la philosophie. Pleine de vie, d’humour et d’esprit vous composez, rien ne vous arrête. Attention ! Le rêve s’arrête, la réalité vous happe pour vous engouffrer dans des considérations complètement absurdes ! Vous voici considérez comme un petit singe savant et personne ne veut vous voir pour ce que vous êtes, mais pour ce que vous devez être. Votre vie devient le summum de l’absurdité : la seule chose que votre entourage va exploiter et retenir c’est : votre beauté plastique, votre rang social, votre métissage … alors comment exister ? Vous vivez au XVIIe siècle sur la Terre, point de salut. Comme Sor Juana, vous prendrez le voile pour continuer à satisfaire le moins mal possible votre existence …

C’est par un travail méticuleux de sélection des écrits de Sor Juana de la Cruz que Pierre Bluteau et vous proposent, sous la forme d’une pasiòn, la vie de cette femme qui deviendra au XXe siècle l’icône de la culture de tout un continent. Vous pouvez la retrouvez sur des billets de banque, des timbres et par les cercles intellectuels comme la première féministe de l’Histoire. Première femme intellectuelle, libre de tout tabous, elle aura aussi été récupérée par les plus marginaux, son poème en l’honneur de sa protectrice ne cache aucunement ses sentiments « contre nature » de l’époque pour la Marquise de Mancera de la haute cour royale (plage 8). Tous ses écrits ont été heureusement préservés et ce disque vous permet de découvrir toutes les interrogations et les convictions d’une femme d’un tempérament hors du commun. Son abnégation qui lui fera prendre le voile en réaction contre la vie

insignifiante, d’une courtisane ou pire d’une épouse, qui lui était promise,

ne peut en aucun nous laisser indifférents.

En hommage aux origines « criolla » de cette femme, les musiques originales de Pierre Bluteau nous bercent dans l’atmosphère ambivalente des rythmes de l’influence du vieux continent par le baroque espagnol alliés aux cadences musicales indiennes. De la profondeur mystique du chœur aux accords instrumentaux et des danses suggérées, tout est représentatif d’une musique faite pour retranscrire l’importante dualité du corps et de l’esprit qu’incarne notre héroïne. La voix charnelle de apporte une crédibilité à l’ensemble en diffusant sa puissance et en insufflant ce qu’il faut de vie aux précieux mots de Sor Juana.

Pierre Bluteau comme Mariana Montalvo nous confortent dans leur investissement musical. Comme il se doit, le chœur interpelle l’auditeur à la dimension des interrogations de cette vie si atypique. Il n’est pas facile aujourd’hui de défendre un acte artistique complet, aussi ne passez pas à coté de cet engagement car cette pasiòn donne vie aux écrits d’un bout de femme que nous aurions voulu côtoyer.

Site de référence : La pasiòn de Sor Juana

(Visited 139 times, 1 visits today)

Plus de détails

La Pasión de Sor Juan, œuvre pour chœur, chant solo et ensemble instrumental. Cantate écrite par Pierre Bluteau (1955) et Mariana Montalvo (1957). Poèmes de Sor Juana Inés de la Cruz (1651-1695) et livret de Mariana Montalvo, Pierre Bluteau, Desiderio Arenas. Mariana Montalvo, mezzo ; Marie Deremble, violoncelle ; Pierre Bluteau, guitares, tiple ; Mario Contreras, guitare, ténor ; Olivier Ombredane, flutes, percussions ; Mariana Montalvo, récitante ; Chœur « Eclats de Voix » ; Marie Deremble, chef de chœur et direction. Enregistré en 2007. Notice en français. Durée : 41’41’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.