Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : Pelléas et Mélisande ; King Kristian II, suite ; Balsazar’s Feast ; Valse triste ; Karelia, suite ; Finlandia. Henri Sigfridsson, piano. 1 CD Hänssler Classic 98261. Code barre : 4 010276 019114. Enregistré en mai 2006 et janvier 2007, SWR Baden-Baden. Notice bilingue (allemand, anglais). Durée : 76’14’’

 

Henri Sigfridsson hanssler sibeliusOutre ses symphonies et son célèbre Concerto pour violon, est éminemment connu du grand public pour ses pages symphoniques telles que Finlandia, la Valse triste ou encore Le cygne de Tuonela. En revanche, ses œuvres pour piano ne figurent pas au palmarès des instrumentistes. Et c’est là que réside le principal intérêt de l’enregistrement d’ : entre orchestre et piano, il a choisi des transcriptions du compositeur de ses propres œuvres symphoniques.

Les atmosphères variées séduisent d’emblée l’auditeur : moments d’imposante majesté dans Pelléas et Mélisande qui alternent avec des passages à caractère archaïque dus à une modalité non déguisée, des moments plus tendus, voire expressifs, comme La mort de Mélisande, ou encore des instants transitoires plus joyeux. On retrouve ce genre d’atmosphère plus festive dans King Kristian II, en particulier pendant le Menuet et la Musette ou encore dans la fin éclatante de Finlandia. La légèreté de Belsazar’s Feast est bien rendue par le pianiste qui, manifestement, est très sensible aux couleurs exotiques des pièces constitutives de cette œuvre. Et que ce soit dans les passages dynamiques et imposants comme la ou les moments plus nostalgiques, comme le Nocturne. Ce qui ne l’empêche pas de chercher des couleurs adéquates pour les différents caractères de la Valse triste et des trois pièces Intermezzo, Ballade et Alla marcia de la suite Karelia.

Il est en effet indéniable que fait montre ici d’une recherche sonore affirmée, avec un toucher particulièrement agréable dans les nuances mezzo et piano. En revanche, on regrettera des passages forte parfois un peu durs avec des trémolos pas toujours réussis, même si la sonorité dans le grave reste dans l’ensemble assez ronde et convaincante.

Il résulte de ce CD qu’il intéressera l’auditeur curieux pour son répertoire original. L’interprétation de Sigfridsson, même si elle n’émeut pas à chaque fois, sait dans l’ensemble bien servir cette musique pour piano qui ne laisse cependant pas oublier l’originale pour orchestre. A découvrir.

(Visited 56 times, 1 visits today)

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : Pelléas et Mélisande ; King Kristian II, suite ; Balsazar’s Feast ; Valse triste ; Karelia, suite ; Finlandia. Henri Sigfridsson, piano. 1 CD Hänssler Classic 98261. Code barre : 4 010276 019114. Enregistré en mai 2006 et janvier 2007, SWR Baden-Baden. Notice bilingue (allemand, anglais). Durée : 76’14’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.