Plus de détails

Igor Stravinsky (1882-1971) : Symphonie en trois mouvements ; Symphonie de psaumes ; Symphonie en ut. Rundfunkchor Berlin (chef de choeur : Simon Halsey), Orchestre philharmonique de Berlin, direction : Sir Simon Rattle. 1 CD EMI. Référence et code barre 50999 2 07630. Enregistré en septembre 2007 à la Philharmonie de Berlin. Notice de présentation en : allemand, anglais et français. Durée : 75’39’’

 

Après une immense réussite dans la Symphonie n°9 de Gustav Mahler, Sir se présente dans le couplage classique des symphonies d’. Rude entreprise car le chef doit s’attacher à égaler deux autres enregistrements de la phalange dans ces partitions sous les direction de Karajan (DGG) et Boulez (DGG). Le répertoire du XXe siècle fait partie de ce que Rattle maîtrise le mieux et le chef avait déjà enregistré une intéressante version de la Symphonie en trois mouvements lors de ses jeunes années avec le rugueux City of Birmingham Symphony Orchestra (EMI).

Pourtant, à l’écoute de ce disque, on est sévèrement déçu et dubitatif. Ce qui frappe c’est l’absence de direction de la vision de Rattle qui semble laisser l’orchestre jouer tout seul. Dès lors, les premières mesures de la Symphonie en trois mouvements sonnent de manière flasque, atone avec un orchestre plutôt débraillé. Seul le troisième mouvement est repris en main, mais avec de curieux emballements qui culminent dans un final passablement appuyé. On en est même revenu à préférer sa première version avec un orchestre mieux tenu…Dès lors retour aux grands classiques de la discographie : Salonen (Sony), Boulez (DGG), Tilson Thomas (Sony) et Stravinsky (Sony), Gielen (Hanssler).

Le cas de la Symphonie de psaumes est encore plus éloquent car l’orchestre en avait donné une interprétation quasi définitive en alliant la précision du geste et la mystique des notes sous la conduite d’un Boulez touché par la grace. La barre était placée très très haut et Rattle ne franchit pas les éliminatoires. La mise en place est besogneuse et la partition ne s’envole jamais ! La comparaison est d’autant plus rude que Boulez officiait avec le même chœur qui sonne ici avec fadeur ! Retour donc aux mêmes fondamentaux : Boulez (DGG), Tilson Thomas (Sony), Stravinsky (Sony), Gielen (Hanssler) auxquels on peut ajouter la foi fervente de Rojdezvensky (Praga).

La délicate Symphonie en ut est à peine mieux venue avec un orchestre qui tourne à vide par son absence de galbe et de transparence tandis que chaque pupitre semble jouer pour lui ! L’oreille exigeante se précipitera pour mettre sur sa platine l’exemplaire live de Vaclav Neumann et la Philharmonie tchèque (Praga).

Plus de détails

Igor Stravinsky (1882-1971) : Symphonie en trois mouvements ; Symphonie de psaumes ; Symphonie en ut. Rundfunkchor Berlin (chef de choeur : Simon Halsey), Orchestre philharmonique de Berlin, direction : Sir Simon Rattle. 1 CD EMI. Référence et code barre 50999 2 07630. Enregistré en septembre 2007 à la Philharmonie de Berlin. Notice de présentation en : allemand, anglais et français. Durée : 75’39’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.