À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Bienheureuses transcriptions pour clarinette

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Quintette avec clarinette en la majeur K 581 ; Quatuor pour clarinette, violon, alto et violoncelle en mi bémol majeur K 380/374f ; Quatuor pour clarinette, violon, alto et violoncelle en si bémol majeur K. 380/ 317f. Florent Héau, clarinette. Quatuor Manfred : Marie Béreau, Luigi Vechioni, violons ; Vinciane Béranger, alto ; Christian Wolff, violoncelle. 1 CD Zig Zag Territoires ZZT080503. Code barre : 3 760009 291720. Enregistré à l’église Saint- Marcel à Paris en mars 2007. Livret bilingue français- anglais. Durée : 72’02’’

 

Voici la rencontre d’un clarinettiste raffiné, , et d’un quatuor qui témoigne ici d’une incontestable affinité avec Mozart, le .

Dans le répertoire pour clarinette, si le célèbre Quintette (1789) est de la main- même de Mozart, les deux quatuors présentés ici sont des versions arrangées et publiées en 1799 d’après deux sonates pour piano et violon (K378 et K 380). A la suite d’une comparaison scrupuleuse des deux partitions, cet enregistrement propose une version nouvelle qui se veut plus proche du texte original des sonates.

Malgré quelques réserves d’ordre techniques, le prouve ici une recherche stylistique juste, un souffle unique, et une grande subtilité. Leur sonorité, pâte suave et aérienne, est le cadre privilégié pour la clarinette de . Les quatuors, avec le premier violon remplacé par l’instrument à vent, confirment l’excellence de cette collaboration. Une grande fraîcheur parcourt ces interprétations (tempi, nuances, phrasés) qui s’imposent avec noblesse et délicatesse. Le travail poussé du détail (articulations entre les cordes et la clarinette, renouvellement des inflexions dans les reprises,…) est aussi pour beaucoup dans l’impression d’homogénéité et de naturel qui émane de cette association.

Le Larghetto du quintette avec son climat recueilli, le chant intimiste de la clarinette et la présence feutrée de l’accompagnement est remarquable d’intensité. L’esprit de l’Allegro moderato du Quatuor en si bémol majeur est aussi une réussite avec son pas paisible et ses phrasés lâchés en apesanteur. Seule la négociation des accents expressifs dans l’Andante du Quatuor en mi bémol majeur reste un point d’interrogation esthétique. La vision d’ensemble est cependant harmonieuse et regorge de musicalité.

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Quintette avec clarinette en la majeur K 581 ; Quatuor pour clarinette, violon, alto et violoncelle en mi bémol majeur K 380/374f ; Quatuor pour clarinette, violon, alto et violoncelle en si bémol majeur K. 380/ 317f. Florent Héau, clarinette. Quatuor Manfred : Marie Béreau, Luigi Vechioni, violons ; Vinciane Béranger, alto ; Christian Wolff, violoncelle. 1 CD Zig Zag Territoires ZZT080503. Code barre : 3 760009 291720. Enregistré à l’église Saint- Marcel à Paris en mars 2007. Livret bilingue français- anglais. Durée : 72’02’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.