Plus de détails

Swing, sing and think. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Concerto pour clavier en ré mineur BWV 1052 ; Concerto pour clavier en la majeur BWV 1055 ; Concerto pour clavier en fa mineur BWV 1056 ; Concerto pour clavier en sol mineur BWV 1058. David Fray, piano. Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, premier violon : Florian Donderer. Réalisation : Bruno Monsaingeon. 1 DVD Virgin Classics 50999-213064-9-5. Enregistré à Bremen du 30 janvier au 1er février 2008, à Paris le 16 février 2008. Langues : français, anglais. Sous-titres : français, anglais. NTSC. 16 : 9. DVD toutes zones. PCM Stereo. 131’.

 

Quelque chose en lui nous rappelle Glenn Gould. Peut-être son attirance, si jeune, pour Bach ou la clarté de ses convictions sur le sujet. Ou encore sa posture recroquevillée et le chant sous-jacent. Ou serait-ce cette singulière extravagance qui chez lui transparaît sur le visage et qui le placerait parmi les illuminés. Oui, on comprend pourquoi ce documentaire, empreinte visuelle du disque, est signé Bruno Monsaingeon.

En fait Swing, sing and think est plus qu’un titre qui s’efforce de vivre avec son temps. Il contourne le panégyrique du pianiste, qui est toutefois la pierre angulaire du projet, pour réellement parler de Bach. On se laisse prendre au jeu des séances de travail, de l’analyse de la partition, de la mise en forme (sonorité italienne, lyrisme, valeurs courtes chantantes…). On apprécie l’état d’esprit ludique, exalté et la complicité avec les musiciens, les moments d’illumination et d’abandon à la musique. On y sent la forte personnalité musicale de , son amour de la voix, source de toute mélodie, et le partage de son exigence : l’orchestre a été choisi pour sa disponibilité et son écoute. Le soliste dirige du piano et les musiciens boivent ses paroles. n’a pas trente ans mais il a des choses à dire, une vision d’ensemble, convaincante et les idées claires.

Enchaînant répétitions et séances d’enregistrements, la structure binaire du documentaire est pimentée par des prises extérieures (pianiste chez lui, répétant ou analysant la partition…) qui approfondissent la lecture. Un documentaire qui veut donner à Bach un coup de jeune sans dénaturer son héritage et qui a le mérite de pouvoir satisfaire novices et moins novices…

Plus de détails

Swing, sing and think. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Concerto pour clavier en ré mineur BWV 1052 ; Concerto pour clavier en la majeur BWV 1055 ; Concerto pour clavier en fa mineur BWV 1056 ; Concerto pour clavier en sol mineur BWV 1058. David Fray, piano. Deutsche Kammerphilharmonie Bremen, premier violon : Florian Donderer. Réalisation : Bruno Monsaingeon. 1 DVD Virgin Classics 50999-213064-9-5. Enregistré à Bremen du 30 janvier au 1er février 2008, à Paris le 16 février 2008. Langues : français, anglais. Sous-titres : français, anglais. NTSC. 16 : 9. DVD toutes zones. PCM Stereo. 131’.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.