À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Naissance à Evreux d’un grand orgue de cathédrale

Plus de détails

Heinrich Scheidemann (1595-1663) Dic nobis Maria, Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621) Variations sur “ma jeune vie a une fin”, Antonio de Cabezòn (1510-1566) Sancta Maria de Verdelot, Dietrich Buxtehude (1637-1707) Ciacona en mi mineur BuxWV 160, Johann Sebastian Bach (1685-1750), Sonate en trio n° 5 en ut majeur BWV 529, Pierre Dandrieu (1664-1733) Joseph est bien marié, Felix Mendelssohn (1809-1847) Sonate pour orgue n° 4 en si bémol majeur op. 65, Charles Tournemire (1870-1937) Tryptique, final de l’office n° 26 pour la Sainte Trinité, Olivier Messiaen (1908-1992) Transports de joie d’une âme devant la gloire du Christ qui est la sienne (extrait de l’Ascension). Odile Jutten au grand orgue Quoirin de la cathédrale d’Evreux.
1 CD Triton TRI 331153, code barre 3576073311536, livret bilingue français/anglais, enregistré en 2008, durée totale 71’50’’.
Graziane Finzi : Architecture (2007), François Delor : Toccata (2000), Jean-Luc Etienne : Incandescences (2002), Jacques Pichard : Fantaisie sur mi do si mi la (2006), Alain Mabit : Night song II (1983), Jean-Pierre Leguay : Sonate n° 3 (2005-2006). Pascale Rouet au grand orgue Quoirin de la cathédrale d’Evreux. 1 CD Triton TRI 331154, code barre 3576073311543, livret bilingue français/anglais, enregistré en 2008 en présence des compositeurs, durée totale 77’59’’.
Architecture des vents : construction du grand orgue de la cathédrale d’Evreux
1 DVD Bonus Triton, directeur de production Gérard Duchemin, pas de livret, ni de spécifications techniques sur le format, filmé de 2006 à 2008, interview de Pascal Quoirin, durée totale 2 h 29’.

 

L’arrivée d’un grand orgue de cathédrale entièrement neuf n’est pas chose courante dans notre beau pays de France. Et pourtant un tel évènement s’est bel et bien produit récemment en la cathédrale d’Evreux, stimulant du coup l’éditeur Triton afin de fêter dignement l’évènement par ce double CD accompagné d’un DVD bonus nous montrant les différentes étapes de sa construction, complété par quelques interviews, dont celle du facteur d’orgue Pascal Quoirin. Ce dernier nous explique bien sa conception des choses et de cet instrument audacieux, futuriste, construit dans une audacieuse tour circulaire. Grand orgue de cathédrale, il en a tous les ingrédients : commodités modernes de toutes sortes, au service de l’exécution de la musique, autour d’un style que l’on pourrait décrire de néo-classique. Ceci s’explique par le concept d’un orgue réunissant les différents plans de l’orgue classique avec son positif de dos, augmenté d’un grand récit expressif à l’instar des grands Cavaillé-Coll. Un orgue efficace au service de la liturgie certes, mais aussi et surtout capable de convenir au répertoire le plus large. C’est exactement ce qui est présenté au travers de deux programmes : le premier proposé par , heureuse titulaire de ce nouvel orgue, s’étend de la renaissance à nos jours, et nous entraîne sur les pas de Cabezon, Scheidemann et Sweelinck. Ces auteurs sonnent déjà magnifiquement, comme si les timbres de l’orgue d’Evreux avaient été pensés à leur intention : magie des jeux de détail et des progressions du plein-jeu. Le baroque avec Buxtehude et Bach confirment cette impression de plénitude, l’orgue développant ensuite ses possibilités extrêmes avec la période romantico-symphonique. Un puissant Messiaen vient clore ce récital, mené avec vigueur et détermination par  : son jeu est vif, toujours clair et précis.

Le second disque ouvre encore plus des perspectives d’avenir, avec un programme entièrement consacré à la musique contemporaine, voire d’avant-garde. L’éditeur Triton est très attaché à ce style de répertoire, et en est une grande spécialiste, remarquée à plusieurs reprises pour des enregistrements d’œuvres de notre temps, en particulier de l’organiste . Cet auteur a d’ailleurs écrit sa sonate n° 3 pour l’inauguration de l’instrument en 2007, suite à une commande de la SACEM et de l’association AMORCE. D’autres auteurs, , Jean-Luc Etienne, ou , Graziane Finzi et Alain Mabit proposent des compositions diverses et passionnantes, parfois ardues, mais soutenues par une matière sonore éblouissante : Un tel instrument est un outil formidable pour nous introduire dans ce monde quasiment ésotérique de la composition contemporaine, et capable aussi de nous la faire aimer. Bravo à Pascal Quoirin d’avoir réussi un chef-d’œuvre, et de ces interprètes, deux femmes, fleurons de notre école d’orgue, qui servent ces répertoires avec bonheur.

Il serait heureux de retrouver cet orgue dans l’avenir pour d’autres rendez-vous discographiques, tant sa palette sonore ouvre toutes grandes les portes musicales.

Plus de détails

Heinrich Scheidemann (1595-1663) Dic nobis Maria, Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621) Variations sur “ma jeune vie a une fin”, Antonio de Cabezòn (1510-1566) Sancta Maria de Verdelot, Dietrich Buxtehude (1637-1707) Ciacona en mi mineur BuxWV 160, Johann Sebastian Bach (1685-1750), Sonate en trio n° 5 en ut majeur BWV 529, Pierre Dandrieu (1664-1733) Joseph est bien marié, Felix Mendelssohn (1809-1847) Sonate pour orgue n° 4 en si bémol majeur op. 65, Charles Tournemire (1870-1937) Tryptique, final de l’office n° 26 pour la Sainte Trinité, Olivier Messiaen (1908-1992) Transports de joie d’une âme devant la gloire du Christ qui est la sienne (extrait de l’Ascension). Odile Jutten au grand orgue Quoirin de la cathédrale d’Evreux.
1 CD Triton TRI 331153, code barre 3576073311536, livret bilingue français/anglais, enregistré en 2008, durée totale 71’50’’.
Graziane Finzi : Architecture (2007), François Delor : Toccata (2000), Jean-Luc Etienne : Incandescences (2002), Jacques Pichard : Fantaisie sur mi do si mi la (2006), Alain Mabit : Night song II (1983), Jean-Pierre Leguay : Sonate n° 3 (2005-2006). Pascale Rouet au grand orgue Quoirin de la cathédrale d’Evreux. 1 CD Triton TRI 331154, code barre 3576073311543, livret bilingue français/anglais, enregistré en 2008 en présence des compositeurs, durée totale 77’59’’.
Architecture des vents : construction du grand orgue de la cathédrale d’Evreux
1 DVD Bonus Triton, directeur de production Gérard Duchemin, pas de livret, ni de spécifications techniques sur le format, filmé de 2006 à 2008, interview de Pascal Quoirin, durée totale 2 h 29’.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.