Comme un rêve, sur Dominique Khalfouni et Mathieu Gano

À emporter, Danse , Documentaire, DVD, DVD Danse

Comme un rêve : Dominique Khalfouni et Mathieu Ganio, Danseurs Étoiles de l’Opéra de Paris. Réalisation : Marlène Ionesco. Version française. 1 DVD Delange Productions. Toutes zones. Durée : 90 minutes. 2008.

 

Marlène Ionesco vient de réaliser le DVD dont nous avions récemment parlé. Il s’agit d’un film très bien construit, avec une grande partie consacrée à , et la seconde partie sur son fils, également danseur Étoile, . Le film est agencé entre extraits de ballets filmés, promenade dans le Marseille de la danseuse, et conversations croisés entre mère et fils à Paris.

Au lieu de relater avec précision le déroulement du film, il convient de relater ce à quoi fait appel ce film ; le but du film n’est pas d’établir une hagiographie de la danseuse, mais bien de lui permettre d’acquérir une vitalité que sa carrière de danseuse étoile derrière elle lui a ôtée. On sent de manière tout à fait subjective la manière dont sont perçus les danseurs français après qu’ils ont finis de danser : ils ont été (Michaël Denard relate avec une certaine amertume résignée le remplacement du danseur par un autre plus jeune que lui au lendemain de la prise de sa retraite administrative) ; alors que les danseurs russes appréhendent cela différemment : un danseur Étoile l’est toujours, même quand il ne danse plus ( emploie le présent pour parler des danseurs, quand bien même ils ne dansent plus sur une scène). Un des aboutissements naturels de la réflexion que l’on a à la vision du film est la nostalgie extrême qui se dégage de Mlle Khalfouni de son passé ; elle a consacré sa vie à la danse, n’a pas pu se dégager de ses emplois au Ballet de Marseille, et se trouve désormais dépourvue d’utilisation de son talent à sa hauteur ; aussi, regrette-t-elle, soupirs réprimés, l’impossibilité qu’elle a de pouvoir transmettre tout ce qu’elle a accumulé comme savoir, ne serait-ce qu’à son fils même, dont elle ne veut pas empiéter sur la carrière débutante, lui qui doit être désormais très entouré.

Comme toujours, la sensibilité extrême qu’a Marlène Ionesco pour filmer ses sujets nous amène à sentiment profond de mal être, tant elle fait sentir une douleur lancinante et un regret immense face aux talents gâchés. Certes, n’en est à ses débuts en tant que danseur Étoile, et l’on ne peut que souhaiter avec ardeur que sa carrière connaisse le dénouement heureux des plus grands. Mais n’oublions jamais qu’après la danse, la vie doit continuer, avec ou malgré la danse.

On peut s’adresser, pour acquérir ce DVD ou autres informations, aux coordonnées  ci-dessous :
Delange Productions – Marlène Ionesco
39, Villa Chaptal, 92300 Levallois-Perret

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.