Plus de détails

Giovanni Batista Ferrini (1601-1674) : Ballo di Mantova per A. Padre Narciso da Milano (1672-17??) : Allegro e pastorale. Georg Friedrich Haendel (1685-1757) : Concerto da « Giuda Maccabeo». Arcangello Corelli (1653-1713) : Pastorale dal Concerto op. VI n°8. Anonimo Pistoiese (milieu XVIIIe siècle) : Toccata e Elevazione. Ignazio Pacotto (1763-1834) : Sonata terza. Anonyme (publication 1812) : Andante voce umana, andante rondo. Francesco Vegni (1771-1845) : thème et variations sur la romance « l’amor marinaro » de Mozart. Anonyme (1809) : Sonate pour le jour de la consécration de la nouvelle cathédrale de Bosa. Letizia Romiti à l’orgue Carlo Giuliani (1837) de l’église paroissiale de Grondona, province d’Alessandria (Italie). 1 CD Tactus TC 600008. Code barre : 800794104684. Livret bilingue (italien, anglais). Enregistré du 24 au 28 octobre 2006. Durée totale 62’04’’

 

Voici un nouveau volume de cette grande encyclopédie sonore de l’orgue italien qui n’arrête pas de s’étoffer de mois en mois grâce au label Tactus. Pour l’heure, nous nous trouvons dans le nord du pays, dans la province d’Alessandria, proche des célèbres vignobles d’Asti. A nouveau, la découverte est totale, à la fois pour les œuvres proposées et pour l’instrument historique joué par . En effet, la quasi-totalité des œuvres proposées est inédite au disque, puisées dans un livre de musique daté de 1812 d’un certain . Il s’agit là d’une véritable anthologie de pièces choisies de divers styles propres à une utilisation domestique ou liturgique.

nous en offre une interprétation soignée et divertissante. Il est vrai que nous sommes dans une époque post-galante et déjà pré-romantique. Certaines pièces peuvent d’ailleurs convenir pour le clavecin, voire le pianoforte. La découverte de l’orgue de Grondona est de taille, car il est un représentant unique de la facture du nord de l’Italie, de cette école Lombarde du tout début du XIXe siècle, un instrument déjà riche de ces fameux « jeux de concert » qui vont se multiplier alors afin de mieux imiter l’orchestre : tromba, fagotto, corneto. Certaines pièces de caractère comme la sonate pour la cathédrale de Bosa sont idéales pour nous les faire découvrir : l’évolution de l’orgue italien est bien en marche à cette époque, comme en France, mais il conservera cependant tout son noyau classique constitué par son fameux ripieno ou plein-jeu. La découverte de cet orgue s’entoure comme souvent lorsque l’on en fait le voyage, de la connaissance de personnes amies, passionnés pour cette cause de l’orgue ancien, mais également des charmes d’un petit village pittoresque de Ligurie, agrémenté d’une bonne table en terrasse, tout enrichie de spécialités succulentes. La route des orgues est grande, belle, longue, et serpente tout au long de cette grande Europe des amateurs de musique. Je vous invite à en parcourir quelques segments, vous en reviendrez heureux, remplis de ce que la musique peut vous apporter de plus intense : la vie !

(Visited 245 times, 1 visits today)

Plus de détails

Giovanni Batista Ferrini (1601-1674) : Ballo di Mantova per A. Padre Narciso da Milano (1672-17??) : Allegro e pastorale. Georg Friedrich Haendel (1685-1757) : Concerto da « Giuda Maccabeo». Arcangello Corelli (1653-1713) : Pastorale dal Concerto op. VI n°8. Anonimo Pistoiese (milieu XVIIIe siècle) : Toccata e Elevazione. Ignazio Pacotto (1763-1834) : Sonata terza. Anonyme (publication 1812) : Andante voce umana, andante rondo. Francesco Vegni (1771-1845) : thème et variations sur la romance « l’amor marinaro » de Mozart. Anonyme (1809) : Sonate pour le jour de la consécration de la nouvelle cathédrale de Bosa. Letizia Romiti à l’orgue Carlo Giuliani (1837) de l’église paroissiale de Grondona, province d’Alessandria (Italie). 1 CD Tactus TC 600008. Code barre : 800794104684. Livret bilingue (italien, anglais). Enregistré du 24 au 28 octobre 2006. Durée totale 62’04’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.