Festivals, La Scène, Musique d'ensemble

A la hauteur de sa réputation

Plus de détails

Quimper. Cathédrale Saint-Corentin. 19-VIII-2009. William Byrd (1543-1623) : Ave verum ; Arvo Pärt (né en 1935) : Magnificat ; Josquin Després (1450-1521) : Nymphes des bois (Déploration sur la mort d’Ockeghem) ; Françis Poulenc ( 1899-1963) : Quatre motets pour un temps de pénitence ; Frederick Delius (1862-1934) : Two Songs to be sung of a Summer Night on the Water ; Serge Rachmaninov (1873-1963) : Ave Maria ; Samuel Barber (1910-1981) : Agnus Dei ; Antonio Lotti (1665-1740) : Cruxifixus ; Johan Sebastian Bach (1685-1750) : Motet « Jesu meine Freude » BWV 227. Vlaams Radio Koor, direction : Bo Holten

Semaines Musicales de Quimper 2009

Le Chœur de la Radio Flamande de Belgique est connu pour son excellence. Son répertoire est immense et il participe à de très nombreux projets. Le concert de ce soir est a capella. En effectif de chambre avec exactement 8 chanteurs par pupitre il a fait belle impression à Quimper dans la superbe cathédrale Saint-Corentin. Un habile éclairage offrait de plus une lumière originale et d’un goût exquis. Ce chœur est capable de chanter bien des répertoires et ce programme a été un peu une carte de visite. Passer sans transitions de Byrd à puis à Josquin Després est sidérant mais ne peut se faire sans limites. C’est donc au niveau stylistique que les questions sont restées sans réponses. Tout a été bien chanté, tout sans exception, mais sans différenciation stylistique en terme de phrasé ou d‘articulation.

Aucune pièce n’a apporté la confirmation d’une véritable excellence pour interpréter un compositeur ou une période. Le public a donc pu apprécier globalement un chœur aux pupitres très homogènes, capable de belles nuances, à la justesse irréprochable, à l’aise dans bien des langues. Chacun aura donc pu apprécier une pièce ou l’autre selon ses goûts, d’autant que le choix était très large en chef d’œuvres bien connus. Un choix artistique actuel met en valeur les voix médianes. Ainsi la couleur globale du chœur en est très stable et sans contrastes ce qui peut être regretté dans les partitions baroques mais convient bien à Poulenc. Peut être est ce du à l’association des ténors et altos sur la droite? À l’acoustique de la cathédrale qui ne favorise ni graves ni aigus? La relative faiblesse des basses (plutôt des barytons?) est également un choix qui limite la compréhension de la construction des pièces de musique ancienne.

Dans l’œuvre finale du programme, également la plus longue, Jesu meine Freude, la répartition en moments solistes, demi-chœurs ou chœur complet a apporté de la variété dans une interprétation globalement très agréable. C’est dans cette pièce que l’engagement des chanteurs a été la plus perceptible. Mais tout du long un réel plaisir à chanter a rendu ce concert bien plaisant. Beau succès donc pour ce chœur à la hauteur de sa réputation internationale mais qui aurait gagné à construire d’avantage son programme autours d’une spécificité.

Les pièces qui ont semblé les plus à même de rendre compte de la douceur de l’été breton sont les deux pièces sans paroles de : Two Songs to be sung of a Summer Night on the Water. Elles pourraient être l’emblème de ce festival qui anime délicieusement les soirées du mois d’août à Quimper. C’est l’une d’elle que le chœur a offert en bis pour la plus grande joie du public conquis.

Crédit photographique: © Eva Sommestad

(Visited 93 times, 1 visits today)

Plus de détails

Quimper. Cathédrale Saint-Corentin. 19-VIII-2009. William Byrd (1543-1623) : Ave verum ; Arvo Pärt (né en 1935) : Magnificat ; Josquin Després (1450-1521) : Nymphes des bois (Déploration sur la mort d’Ockeghem) ; Françis Poulenc ( 1899-1963) : Quatre motets pour un temps de pénitence ; Frederick Delius (1862-1934) : Two Songs to be sung of a Summer Night on the Water ; Serge Rachmaninov (1873-1963) : Ave Maria ; Samuel Barber (1910-1981) : Agnus Dei ; Antonio Lotti (1665-1740) : Cruxifixus ; Johan Sebastian Bach (1685-1750) : Motet « Jesu meine Freude » BWV 227. Vlaams Radio Koor, direction : Bo Holten

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.