À emporter, Danse , Musique et cinéma

Le Ballet de l’Opéra de Paris sur grand écran

Plus de détails

La Danse, le Ballet de l’Opéra de Paris. Réalisateur : Frederick Wiseman. Date de sortie en salles  : 7-X-2009. Film français. Genre : documentaire. Durée : 2H38. Année de production : 2009. Image : John Davey. Son : Frederick Wiseman. Montage : Frederick Wiseman ; Valérie Pico. Montage son : Hervé Guyader. Avec : les Etoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet de l’Opéra national de Paris. Produit par Idéale Audience et Zipporah Films

 

Le cinéaste américain Frederick Wiseman est profondément épris de danse classique : son documentaire sur la troupe de l’Opéra de Paris apparaît comme un témoignage d’une qualité exceptionnelle, tant par son sujet que par la magie, l’émotion et la grâce des séquences qui nous sont proposées. Wiseman n’en est pas à son coup d’essai : il était déjà l’auteur d’un documentaire sur l’American Ballet Theatre. Le réalisateur a cette fois investi l’Opéra de Paris durant douze semaines et le résultat s’avère époustouflant : pendant deux heures et demi, le spectateur suit pas à pas les chorégraphes, les maîtres de ballet, les danseurs, les machinistes, les costumiers, les maquilleurs et bien d’autres encore, tous en quête d’un exigeant idéal : celui de la beauté.

Au travers des nombreuses séquences de répétitions, on perçoit combien la danse est un art fait d’exigence et de don de soi. Cet idéal de perfection permet à chacun, du quadrille à l’étoile, de se dépasser constamment, tout en vivant au quotidien un immense amour avec la scène et le public…Car c’est bien de la passion que l’on peut lire sur le visage de ces athlètes toujours en quête du «mieux». Temple de l’apogée artistique, l’Opéra de Paris est également une administration orchestralement dirigée par , Directrice de la Danse. On voit ce personnage-clef gérer aussi bien les états d’âme des danseurs, que les aspects plus administratifs liés à l’institution. Et l’originalité du documentaire réside justement dans ce subtil mélange entre images purement artistiques (d’une beauté à couper le souffle) et aspects plus pragmatiques de l’institution qui est aussi une véritable fourmilière humaine. Le réalisateur n’a oublié aucun corps de métier, autant d’images touchantes et inhabituelles qui sont volées par la caméra. L’écran de cinéma se mue en théâtre de danse pour figer «l’instant de perfection», comme le dit joliment le réalisateur qui a rendu le plus beau des hommages à une troupe d’excellence, passionnée et passionnante. Laissons le mot de la fin à Frederick Wiseman qui sait si bien évoquer la magie de la scène : C’est une illusion qui dure pendant soixante secondes, mais c’est parfait ! Moi, quand je vois quelque chose comme ça, je suis rempli d’admiration, mais aussi un peu triste, parce que ça ne peut pas durer, c’est une perfection transitoire.

Plus de détails

La Danse, le Ballet de l’Opéra de Paris. Réalisateur : Frederick Wiseman. Date de sortie en salles  : 7-X-2009. Film français. Genre : documentaire. Durée : 2H38. Année de production : 2009. Image : John Davey. Son : Frederick Wiseman. Montage : Frederick Wiseman ; Valérie Pico. Montage son : Hervé Guyader. Avec : les Etoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet de l’Opéra national de Paris. Produit par Idéale Audience et Zipporah Films

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.