À emporter, Audio, Musique symphonique

Mariss Jansons : y-a-t il mieux aujourd’hui ? Pas sûr …

Plus de détails

Richard Wagner (1813-1883) : Tannhäuser, Ouverture et Bacchanale ; Lohengrin, Préludes acte I et acte III ; La Walkyrie, Chevauchée des Walkyries ; Le Crépuscule des Dieux, Voyage de Siegfried sur le Rhin, Marche funèbre. Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, direction : Mariss Jansons. 1 CD Sony Classical 88697412332. Code barre : 8 8697549312 8. Enregistré à Lucerne le 16 mars 2009. Notice trilingue (anglais, français, allemand). Durée : 63’41’’

 

Ces derniers mois, l’Orchestre de la radio bavaroise emmenait en tournée un programme Wagner dont nous avions pu entendre une partie au Théâtre des Champs-Elysées dans un concert partagé avec Mahler, alors qu’entièrement consacré à Wagner dans les autres villes visitées, comme lors de ce concert à Lucerne le 16 mars 2009, repris partiellement dans ce CD Sony. Partiellement car il semble bien manquer les Wesendonk lieder, dont on trouve un article de présentation dans livret, mais qui, minutage oblige, aurait nécessité un double CD, du coup un peu court, pour être publié. L’éditeur a sans doute préféré (au dernier moment ?) une édition simple CD, se concentrant alors sur les extraits purement symphoniques des quatre des opus wagnériens.

S’il a toujours été un orchestre de haute volée, cet orchestre bavarois a incontestablement acquis ou retrouvé un statut international depuis qu’il est dirigé par . Celui-ci a aujourd’hui peu de rivaux quand il s’agit de faire sonner un orchestre de Haydn à Chostakovitch en passant par les Wagner qui nous concernent ici. Et c’est là la première qualité de ce disque que d’y entendre un excellent orchestre chantant assez naturellement son Wagner avec un très remarquable équilibre des pupitres dans un programme mettant bien en valeur les qualités individuelles et d’ensemble des musiciens munichois. Y entend-on pour autant une de ces versions « de référence » qui se font d’ailleurs de plus en plus rares dans ces répertoires fréquentés par tous les meilleurs depuis bientôt un siècle ? Peut-être pas tout à fait dans l’absolu, mais si on fait abstraction de nos meilleurs souvenirs dus à des artistes aujourd’hui disparus, force est de reconnaitre qu’il y a peu de chance d’entendre meilleure prestation dans nos salles de concert.

Car pas grand chose ne manque à ces extraits pour égaler les meilleurs, sinon un poil d’animation voire un petit grain de folie ici où là, et un peu plus de simplicité dans certains débuts ou fin de phrases qui passent facilement dans le feu de l’action lors d’une écoute en salle, mais que l’écoute répétée du disque peut mettre un peu plus en exergue. Ainsi les extraits de Tannhäuser montrent un Jansons assez bon mais un peu sage dans l’Ouverture, puis franchement excellent dans une exemplaire Bacchanale. On admire la progression du Prélude acte I de Lohengrin tout en étant encore plus conquis par le plus naturellement vivant Prélude acte III. La Chevauchée des Walkyries est assez caractéristique de ces concerts, avec une conduite de la grande ligne qui nous mènera jusqu’au bout dans une progression constante parfaitement réussie, avec une légèreté toute relative de la pâte orchestrale, moins ancrée sur les basses que les Philharmonies berlinoise ou viennoise dirigées pas les grands wagnériens d’antan, et sans doute de ce fait moins immédiatement saisissante. Comme le sera la Marche funèbre du Crépuscule des Dieux, dont on a connu premiers accords plus sombres et oppressants donnant immédiatement l’ambiance de tout le morceau, qui manquent sans doute un peu plus dans ce passage que dans les autres. Enfin, si nous n’irons pas jusqu’à dire que nous avons là un Voyage de Siegfried sur le Rhin d’anthologie, cela reste quand même un grand moment de musique et le grand moment de ce disque dont l’écoute donne irrésistiblement l’envie de l’entendre réellement en salle et dont nous ne voyons personne aujourd’hui pour faire mieux.

(Visited 200 times, 1 visits today)

Plus de détails

Richard Wagner (1813-1883) : Tannhäuser, Ouverture et Bacchanale ; Lohengrin, Préludes acte I et acte III ; La Walkyrie, Chevauchée des Walkyries ; Le Crépuscule des Dieux, Voyage de Siegfried sur le Rhin, Marche funèbre. Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, direction : Mariss Jansons. 1 CD Sony Classical 88697412332. Code barre : 8 8697549312 8. Enregistré à Lucerne le 16 mars 2009. Notice trilingue (anglais, français, allemand). Durée : 63’41’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.