À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Le livre de Job paraphrasé par le grand compositeur tchèque Petr Eben

Plus de détails

Petr Eben (1929-2007) : Job, cycle biblique pour orgue. Hervé Lamy chant grégorien, Olivier d’Ormesson à l’orgue Cavaillé-Coll de l’église Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts à Paris. 1 CD Psalmus PSAL006, code barre 3760173760053, enregistré en juillet 2008 et février 2009, livret bilingue français/anglais, durée totale 72’18’’

 

En 1969, lors d’un récital d’orgue de Milan Slechta en la cathédrale de Nimes, le public français découvrait le compositeur au travers de son cycle d’orgue Musique du Dimanche. Véritable choc pour nos oreilles entendant alors une musique nouvelle, originale et inspirée. Plus tard, en 1984, lors d’un voyage à Prague, une rencontre avec le compositeur fut un grand moment de partage et d’échanges. En difficulté avec le régime politique d’alors, il avait bien du mal à se faire entendre, et se faire reconnaître, pour son statut d’artiste, ses apparitions en public restaient fort parcimonieuses. Il était pourtant reconnu et aimé d’un public toujours plus nombreux à louer ses grandes qualités de musicien, comme en témoigna ce jour là, une vive ovation à la salle Smetana de Prague, où l’une de ses œuvres était exécutée. Il était heureux d’offrir ses partitions aux organistes qu’il rencontrait, et divers artistes à l’ouest firent circuler peu à peu sa musique dont l’organiste Susan Landale qui grava alors, encore pour le microsillon quelques œuvres pour orgue chez l’éditeur marseillais Lyrinx.

Le présent enregistrement nous propose une œuvre d’importance à l’orgue. Il est vrai que s’est beaucoup intéressé à cet instrument, et le cycle biblique sur la vie de Job est un véritable chef-d’œuvre. Il se compose de huit parties à l’orgue, alternée par des réponds grégoriens qui commentent le texte de Job. Comme le note Susan Landale, la musique est généreuse, brillamment mélodique, basée sur un contrepoint aisé, comme le courant d’un ruisseau, même si le thème de Job en lui même reste ici assez sombre. La voix de , captée dans une acoustique généreuse, est souple et propice à l’épanouissement du grégorien. Elle se place en un contrepoint judicieux avec les divers versets pour orgue. Le choix du Cavaillé-Coll des 15/20 (comme l’on dit), est idéal. Capté avec une rare acuité, chaque timbre se déploie avec force et l’impact est de taille. Nous sommes véritablement happés par cette musique, que Eben prend à bras le corps : il nous livre là ses propres souffrances, ses luttes, lui qui fut déporté à Buchenwald. Le texte dit : « pourquoi les innocents subissent-ils le malheur et la souffrance ? ». Eben construit ainsi son œuvre : Destinée-Foi-Acceptation de la souffrance-Aspirartion de la mort-Désespoir et résignation-Mystère de la création- Pénitence et entendement-La récompense de Dieu.

, jeune organiste né en 1983, élève de Olivier Houette et Eric Lebrun, fait preuve ici d’une grande maitrise, et d’un maniement remarquable de la palette sonore de cet orgue symphonique. C’est une version de référence, rehaussée par la présence du chant, non prévue par l’auteur, mais qui aide positivement l’auditeur à suivre ce chemin torturé du livre de Job. Et la prise de son est exceptionnelle.

Plus de détails

Petr Eben (1929-2007) : Job, cycle biblique pour orgue. Hervé Lamy chant grégorien, Olivier d’Ormesson à l’orgue Cavaillé-Coll de l’église Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts à Paris. 1 CD Psalmus PSAL006, code barre 3760173760053, enregistré en juillet 2008 et février 2009, livret bilingue français/anglais, durée totale 72’18’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.