À emporter, CD, Musique symphonique

Christian Poltéra, la pierre angulaire !

Plus de détails

Henri Dutilleux (né en 1916) : Tout un monde lointain ; Trois strophes sur le nom de Sacher ; Witold Lutoslawski (1913-1994) : Concerto pour violoncelle et orchestre, Sacher variation. Christian Poltéra, violoncelle ; Orchestre symphonique de la radio de Vienne, direction : Jac Van Steen. 1 SACD BIS. Référence : BIS 1777. Code barre : 7 318599 9177771. Enregistré en 2008 et 2009 à Vienne et Stockholm. Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Durée : 70’04

 

Le violoncelliste avait déjà marqué les auditeurs par une série de disques incontournables édités par son fidèle label Bis. Il nous offre aujourd’hui les deux grands concertos «classiques» du répertoire concertant pour violoncelle et orchestre post-1945 en reprenant le couplage proposé par leur illustre créateur Slava Rostropovitch pour EMI. Couplage, pourtant logique, que personne n’avait encore osé reproduire, certainement par peur d’être inévitablement confronté au géant de l’instrument ! Ce couplage permet aussi de mesurer la popularité presque équivalente des deux œuvres dont la discographie compte à peu près le même nombre de références. Ces deux partitions ont, par ailleurs, attiré tous les grandes instrumentistes actuels. Mais, à l’exception de Poltéra et Rostropovitch, personne n’a enregistré les deux, même sur deux disques séparés !

Baignant dans une prise de son exceptionnelle en matière de restitution des timbres et de profondeur, cette interprétation, très mesurée et contrôlée, se concentre sur les moindres inflexions du discours et des nuances. La pâte orchestrale et la partie soliste semblent scannée par des interprètes souhaitant mettre en avant toutes les modalités et les finesses de deux orchestrations, tout aussi savantes, mais très différentes. À la subtilité suave et lumineuse de Dutilleux répond une acuité plus mordante de Lutoslawski. Ces deux interprétations visent juste et s’imposent comme deux belles références dans une discographie où l’excellence est de mise. On reste toujours des fidèles de l’enregistrement légendaire de Rostropovitch alors que pour le concerto de Dutilleux, il faut aussi considérer l’enregistrement de Marc Coppey et Pascal Rophé (AEON) avec un orchestre philharmonique de Liège plus à son aise dans les subtilités françaises de l’orchestration.

En complément intelligent, Poltéra propose les deux pièces pour violoncelle solo composées pour Paul Sacher. Rien à redire d’un équilibre stylistique idéal et d’une intelligibilité musicale.

Plus de détails

Henri Dutilleux (né en 1916) : Tout un monde lointain ; Trois strophes sur le nom de Sacher ; Witold Lutoslawski (1913-1994) : Concerto pour violoncelle et orchestre, Sacher variation. Christian Poltéra, violoncelle ; Orchestre symphonique de la radio de Vienne, direction : Jac Van Steen. 1 SACD BIS. Référence : BIS 1777. Code barre : 7 318599 9177771. Enregistré en 2008 et 2009 à Vienne et Stockholm. Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Durée : 70’04

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.