tous les dossiers(1)

Musique sacrée à Monaco

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Emile Bourdon (1884-1974) : Tantum ergo op. 15 n° 2 ; Andantino religioso op. 15 n° 1 ; marche solennelle op. 19. Fernand Bertrand (né en 1915) : A la vierge ; Ave verum. Mgr Lazare Perruchot (1842-1930) : De profundis ; Levate oculos ; Ave Maria ; verset sur l’antienne « veni sponsa Christi » ; Benedictus ; Offertoire de la fête de Saint-Lazare ; verset. Octave Bouault (1862-1895) : O salutaris ; Petit offertoire sur des noëls ; Communion ; méditation religieuse. Henri Carol (1910-1984) : Stabat mater ; Sur un noël vellave ; Prière à Notre-Dame de miséricorde ; Marche solennelle. Gaston Vuidet (1853-1891) : Pie Jesu ; O salutaris. Amédée Raffat de Bailhac (1880-1969) : Offertoire ; Antienne grégorienne à la Sainte Vierge et Ave Maria. Charles Vervoitte (1819-1884) : Ave Maria. François Bellini (1842-1910) : Adagio. Gabriel Garbet (1841- ?) : Prélude pastoral. Charles M. Pollet (1876-1915) : Fantaisie en sol majeur. Nadia Boulanger (1887-1979) : Pièce sur des airs populaires flamands. Frédéric Audibert, violoncelle. Nicolas Dosa, cor. Bernard Imbert, Baryton. Louis-Denis Ott, violon. Aude Sardier, soprano. Raphaëlle Truchot Barraya, flûte. Noëlle Vera, harpe. Isabelle Vernet, mezzo-soprano. Ensemble vocal de l’académie de musique Prince Rainier III, direction : Bruno Habert. Olivier Vernet à l’orgue Lucien Simon de l’église Saint-Paul, à l’orgue Tamburini de l’église Saint-Charles, à l’orgue Aristide Cavaillé-Coll de la chapelle des Carmes, à l’orgue Jean-Loup Boisseau de la cathédrale de Monaco. 2 CDs Ligia digital Lidi 01104211-10. Code barre : 3487549902113. Enregistré en juillet et novembre 2009. Livret bilingue (français anglais), durée totale : 127’14’’.

 

Cette anthologie des organistes et maîtres de chapelle en Principauté de Monaco est une première. La quasi-totalité des œuvres présentées ici sont inédites au disque, c’est dire l’intérêt d’une telle production. La Principauté de Monaco a entretenue depuis le XVIIe siècle une tradition musicale dont un texte très documenté nous en livre les principaux évènements, et ce jusqu’à nos jours. Ce coffret met surtout l’accent sur les musiques des XIXe et XXe siècles, période la plus riche en matière d’archives et d’œuvres d’importance. Autour de l’orgue, le chant est souvent présent rythmant les principales fêtes de l’église : on apprécie le travail des différents maîtres de chapelle qui se succédèrent tout au long de l’histoire de ce lieu privilégié. L’orgue solo est représenté également au travers de belles pièces de circonstance. Olivier est le maître d’œuvre de cette réalisation musicale, tout à tour aux différents instruments que lui offre la principauté : orgues romantiques pour la plupart, plus symphonique à la cathédrale. Il est à noter que cet enregistrement est le dernier à faire entendre l’orgue de la cathédrale de Monaco avant l’arrivée d’un nouvel orgue des ateliers Thomas.

La musique que nous entendons là est le reflet de ce qui se passe et s’entend dans une cathédrale, ou une petite église de paroisse, quelques airs de circonstance pour voix solo ou autre pièce d’orgue utile à tel moment de la liturgie. C’est aussi le témoin d’un style qui s’est un peu perdu aujourd’hui, et que l’on peu parfois trouver un peu désuet. Et pourtant, ces pages ne manquent pas de charme et de poésie. Les interprètes s’y emploient avec grand talent, pour nous offrir un panorama assez complet de tout ce qui fut une époque. D’autres diocèses ont connus des histoires musicales à peu près similaires, à ceci près que la Principauté de Monaco a toujours su attirer quelques grands artistes qui ont fait la renommée de ces lieux, et procuré ainsi un niveau de qualité important.

Au hasard des noms de compositeurs relevés dont certains parlent peu à nos oreilles, on retiendra la présence de qui fréquenta en son temps la Principauté, et , originaire de Montpellier, qui fut un maître de chapelle réputé et recherché.

Toute une tradition musicale est ici révélée, entretenue ardemment par quelques maîtres contemporains dont , et plus récemment à qui l’on doit beaucoup dans la découverte de ce passionnant répertoire.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.