Plus de détails

Robert Schumann (1810-1856) : Quintette op. 44 ; Quatuor op. 47. Gordan Nikolitch, Daishin Kashimoto, violons ; Lise Bertaud, alto ; François Salque, violoncelle ; Eric Le Sage, piano. CD Alpha 166. Code barre : 3760014191664. Enregistré en novembre 2009. Livret en : français, anglais. Durée : 57’13.

 

Nouvelle parution (on approche de la fin) au sein de cette intégrale de la musique pour piano de Robert Schumann (y compris la musique de chambre) enregistrée par Eric Le Sage, un projet courageux lorsqu’on sait que, malheureusement, le compositeur allemand se vend mal. Ce dixième volume contient ce qui constitue le chef-d’œuvre de sa musique de chambre (le Quintette pour piano et cordes op. 44), couplé avec une autre pièce de la même époque, dans la même tonalité (mi bémol majeur), celle-là moins populaire, le Quatuor avec piano op. 47 : le couplage classique. Comme dans les autres volumes, Eric Le Sage s’entoure ici d’instrumentistes qu’il connaît bien (ils sont pour la plupart dans la même agence artistique, Solea Management, se produisent ensemble au festival Musique à l’Empéri…) et le résultat se révèle une fois de plus fort plaisant.

La composition de ces deux œuvres remonte à une période féconde pour Schumann durant laquelle il compose surtout de la musique de chambre : en 1842 voient le jour outre ces deux œuvres les trois quatuors à cordes de l’op. 41. Les musiciens réunis autour d’Eric Le Sage prennent à bras le corps le Quintette op. 44 : on ne peut qu’admirer l’engagement et la qualité individuels des uns et des autres (en termes d’attaques, de sonorité), la cohésion de l’ensemble, aucun n’essayant de tirer à lui la couverture. Le lyrisme, l’élan intrinsèque de l’œuvre n’est pas accentué outre mesure, la sobriété, la pudeur du début du deuxième mouvement est également bien rendue, cette version pouvant se placer sans rougir aux côtés des Budapest/Serkin (Sony), Guarneri/Rubinstein (RCA) ou plus près de nous Argerich/Schwarzberg/Hall/Imai/Maisky (EMI). On navigue sur les mêmes cimes dans le Quatuor op. 47, moins brillant, immédiat mais qui révèle des passages touchants tels la tendre mélodie du violoncelle, puis du violon dans l’Andante cantabile.

À noter la belle prise de son qui participe au plaisir suscité à l’écoute de cet enregistrement.

(Visited 472 times, 1 visits today)

Plus de détails

Robert Schumann (1810-1856) : Quintette op. 44 ; Quatuor op. 47. Gordan Nikolitch, Daishin Kashimoto, violons ; Lise Bertaud, alto ; François Salque, violoncelle ; Eric Le Sage, piano. CD Alpha 166. Code barre : 3760014191664. Enregistré en novembre 2009. Livret en : français, anglais. Durée : 57’13.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.