Concours, La Scène

XVIe Concours Chopin

Plus de détails

Le XXVIe Concours Chopin s’est ouvert en beauté le soir du 2 octobre 2010, avec un concert de Martha Argerich et Nelson Freire, à quatre mains pour Mozart et Schubert, ensuite à deux pianos pour Brahms (Variations sur un thème de Haydn) et pour la sonate pour deux pianos et percussions de Bartok.

XVIe Concours

Le XVIe Concours Chopin s’est ouvert en beauté le soir du 2 octobre 2010, avec un concert de et , à quatre mains pour Mozart et Schubert, ensuite à deux pianos pour Brahms (Variations sur un thème de Haydn) et pour la sonate pour deux pianos et percussions de Bartok.

Un morceau extrêmement vivant et rythmé, joué par les quatre exécutants avec un ensemble parfait. Et même s’ils ont choisi de jouer une rapidité et une légèreté qui lissait un peu le troisième mouvement sans vraiment architecturer la musique, c’était un moment parfait, avec une énergie et une musicalité qui donnent le ton à ce Concours exceptionnel, puisque c’est le dernier grand événement de l’Année Chopin.

Le premier jour a confirmé le haut niveau des pianistes participants dont certains n’ont que 18 ans! Trente quatre jeunes femmes ont été retenues sur les soixante dix huit participants. La présence des pianistes de culture asiatique est forte, plus du tiers des participants. L’autre groupe important est celui des pianistes russes ou de l’ex bloc de l’Est, dont six Polonais et onze Russes.

La matinée a commencé avec Peng Cheng He, pianiste Chinois onctueux, le plus élégant, longues queues de pies à 10h du matin. , 19 ans, porte lui une simple chemise noire par dessus un pantalon noir. Il joue avec une incroyable légèreté fluide, une rapidité folle. Sheng-Yuan Kuan, après dix secondes de méditation, s’engage dans un nocturne qu’elle joue très très lentement, prend tout le temps de sa narration et impose sa lenteur choisie. Le public a aussi apprécié le Russe Miroslav Kultyshev, le Canadien Leonard Gilbert, l’Espagnole Marianna Prjevalskaya, une gracieuse Japonaise Mariko Nogami et un audacieux Français, . La soirée s’est terminée avec Jayson Gilham, un Australien énergique.

Pour le public c’est le premier jour d’un happening qui va durer trois semaines, à raison de huit heures par jour ! Une immersion totale, une sorte de traversée, comme une croisière.

À Varsovie d’immenses affiches annonçant le Concours couvrent des murs entiers au centre de la ville. Un soleil d’automne radieux qui devrait durer jusqu’à la fin du premier tour illumine tout. Le Vingt sixième Concours commence sous d’heureux auspices!

À suivre…

Plus de détails

Le XXVIe Concours Chopin s’est ouvert en beauté le soir du 2 octobre 2010, avec un concert de Martha Argerich et Nelson Freire, à quatre mains pour Mozart et Schubert, ensuite à deux pianos pour Brahms (Variations sur un thème de Haydn) et pour la sonate pour deux pianos et percussions de Bartok.

Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.