Artistes, Compositeurs, Portraits

Hommage à Boris Tishchenko (1939-2010)

Plus de détails

 

Elève préféré de Chostakovitch, Boris Tishchenko disait être un compositeur de Saint-Pétersbourg comme Chostakovitch était de Leningrad. Il pensait qu’il n’aurait pas pu être compositeur hors de cette ville.

Le compositeur Boris Tishchenko est décédé jeudi 9 décembre 2010.

Son œuvre prolifique, riche de plus de 150 opus couvrant tous les genres dont 8 symphonies, se singularise par une grande clarté de l’orchestration alliée à une force épique et la maîtrise de la narration sur de grandes formes. En guise d’introduction, on retiendra le Concerto pour violoncelle solo, 17 instruments à vents, percussion et harmonium (1963) que Rostropovitch défendait aussi souvent qu’il le pouvait, unRequiem (1966) reprenant le texte intégral du poème fameux d’Anna Akhmatova, le ballet Yaroslavna (1974) ou encore le gigantesque cycle choréosymphonique Béatrice (1998-2005).

En 1969, pour fêter les trente ans de Tishchenko, Chostakovitch lui avait offert une version réorchestrée du Concerto pour violoncelle solo, 17 instruments à vents, percussion et harmonium. En dépit de l’admiration sans borne que lui portait Tishchenko, celui-ci n’en était pas moins conscient de la valeur de son talent, et avait été très vexé par l’hommage du maître.

Tishchenko avait introduit Solomon Volkov auprès de son maître et ami Chostakovitch. C’est à la suite de cette rencontre que Volkov publia Testament, ouvrage qui fit grand bruit à sa parution dans les pays anglo-saxons en 1979, mais qui était nourri de confidences de Chostakovitch qui n’eurent jamais lieu. Cette intervention malheureuse fut une souffrance pour Tishchenko jusqu’à sa fin.

Bien que non croyant, Tishchenko était le seul compositeur au monde à avoir écrit deux requiems, le second résultant d’une commande de la famille royale de Thaïlande. Après la composition de cet opus, le n°150, il fut frappé d’un cancer qui finit par l’emporter avant qu’il ait pu mener à bien la rédaction de sa Symphonie n°9.

De passage à Paris en 2009 pour un concert donné salle Cortot pour fêter ses 70 ans, il avait donné un entretien à ResMusica.

(Visited 84 times, 1 visits today)

Plus de détails

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.