Prix du Syndicat professionnel de la critique pour la saison 2010/2011

Le lundi 21 juin à l’Opéra Comique ont été remis les 49e Prix du Syndicat professionnel de la critique de théâtre, musique et danse.

Les palmarès, concernant la musique et la danse, sont les suivants.

 

MUSIQUE

– Grand Prix du meilleur spectacle lyrique de l’année : Gotterdämmerung de Richard Wagner, produit par l’Opéra national du Rhin (mise en scène : David McVicar ; direction musicale : Marko Letonja)

– Prix Claude Rostand (meilleur spectacle lyrique créé en province) : ex-aequo Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc, produit par l’Opéra de Nice (mise en scène : Robert Carsen ; direction musicale : Michel Plasson) et Le Rossignol et autres fables d’après Igor Stravinsky, produit par le Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence (mise en scène : Robert Lepage ; direction musicale : Kazushi Ono)

– Meilleure création musicale d’un compositeur français : The Second Woman de Frédéric Verrières (production du Théâtre des Bouffes-du-Nord)

– Meilleur créateur d’éléments scéniques (nouvelle catégorie) : Johanny Bert, pour ses sculptures / marionnettes pour Phi-Phi d’Henri Christiné (production du Théâtre de l’Athénée – Louis Jouvet)

– Personnalité musicale de l’année : Louis Langrée (chef d’orchestre)

– Révélation musicale de l’année : David Kadouch (pianiste)

– Meilleur livre sur la musique, catégorie « essai » : Mémoires d’Henry Barraud, sous la direction de Myriam Chimènes et Karine Le Bail (Fayard)

– Meilleur livre sur la musique, catégorie « monographie » : Hommage à Régine Crespin, de Christophe Ghristi et André Tubeuf (Actes Sud)

– Meilleure diffusion musicale audiovisuelle : Katya Kabanova de Leoš Janáček (mise en scène : Robert Carsen ; réalisation : François Roussillon ; DVD FraMusica)

– Prix de l’Europe francophone : Parsifal de Richard Wagner, produit par le Théâtre royal de la Monnaie de Bruxelles (mise en scène : Romeo Castellucci ; direction musicale : Hartmut Haenchen)

 

DANSE

– Grand Prix : NYA, de Abou Lagraa (Biennale de la danse de Lyon, 2010, et Festival de Suresnes / Cité danse 2011)

– Personnalité chorégraphique de l’année : Louise Lecavalier

– Meilleur livre sur la danse : John Neumeier, trente ans de ballets à l’Opéra de Paris, de Jacqueline Thuillieux (Gourcuff Gradenigo)

 

THEATRE (prix en relation avec la musique)

– Meilleur compositeur de musique de scène : Christian Paccoud, pour Le Vrai sang, de et par Valère Novarina (Odéon / Théâtre de l’Europe)

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.