À emporter, Audio, Musique symphonique

Une Résurrection inédite pour fans de James Levine

Plus de détails

Gustav Mahler (1860-1911) : Symphonie n°2 en ut mineur « Résurrection ». Barbara Kilduff, soprano ; Christa Ludwig, mezzo-soprano. The National Choir « Rinat », chef de chœur : Stanley Sperber ; The Tel Aviv Philharmonic Choir, chef de chœur : Steven Sloane ; The Ihud Choir, chef de chœur : Avner Itai. Orchestre philharmonique d’Israël, direction : James Levine. 2 CD Helicon 02-9634. Code barre : 7293627963428. Enregistré en public le 27 février 1989 au Mann Auditorium de Tel-Aviv. Notice en anglais. Durée : 85’

 

A l’heure où Sony réédite à prix très doux les petits coffrets blancs de la série Masters d’origine RCA, dont une « presque » intégrale Mahler Levine étalée sur plusieurs années et plusieurs orchestres (Philadelphie, Chicago, London Symphony) mais où manque justement la Résurrection, voilà qu’arrive cet enregistrement live fait avec l’Israel Philharmonic en 1989, en même temps d’ailleurs qu’une autre version du même chef et de la même année est publiée par Orfeo dans sa série Salzburger Festspiel (avec les Wiener Philharmoniker).

L’enregistrement Helicon comble donc un des vides du coffret RCA (la Symphonie n°8 manque aussi à l’appel) en apportant le témoignage de ce chef dans cette œuvre. Cela ne suffit toutefois pas à en faire une édition à acquérir d’urgence comme le laisserait supposer le commentaire enthousiaste, reproduit dans le livret, d’un critique ayant assisté au concert affirmant que ce fut un soirée to remember, l’orchestre ayant rarement été aussi bon. Il fallait peut-être y être pour partager cet élan généreux mais l’écoute de ce disque nous a laissés plus tièdes. Sans doute pour deux raisons essentielles : la reproduction sonore sans charme manquant de dimensions (largeur et profondeur de champ) et la conduite sans personnalité du chef que l’on ne sent pas aussi engagé qu’il sait l’être par ailleurs. Le long premier mouvement, sans être indolent, a du mal à s’installer et trouver une continuité convaincante. Il se terminera d’ailleurs de façon étonnamment ralentie, comme s’il était fatigué de lui-même. Les mouvements intermédiaires, certes moins complexes, se passent mieux, interrogent moins l’auditeur sans non plus le soulever de son siège. On arrive ainsi au final avec sa partie chorale sans que tout ce qui a précédé ne semble réellement marquant. Reconnaissons que l’intérêt de l’auditeur dans cette troisième phase de la symphonie monte de nouveau d’un cran, achevant le concert sur une bien meilleure impression que son début, expliquant en partie l’enthousiasme du critique cité plus haut sans doute favorablement impressionné par cette fin plus intense et directement porteuse d’émotion. D’autant que nous y retrouvons une dont la grande expérience mahlérienne se sent dès ses premiers mots, alors que sa partenaire soprano Barbara Kilduff a plus de peine à trouver le ton, étant en plus défavorisée par la prise de son qui la noie un peu dans le chœur. Incontestablement le chef trouve dans ce final plus naturellement son chemin, évitant la pompe tout en gardant son aspect monumental et religieux, préservant bien mieux que dans l’Allegro maestoso initial la continuité du mouvement cette fois dépourvu de baisses de tension, et touchant plus directement l’auditeur au cœur.

Même s’il s’achève mieux qu’il n’avait commencé, cet enregistrement live ne remet pas franchement en cause une discographie pléthorique et très qualitative, où les interprétations plus intenses et captivantes sont nombreuses, et où les prises de son plus réussies sinon spectaculaires ne manquent pas, ce qui le destine, voire le réserve, aux fans du chef.

(Visited 70 times, 1 visits today)

Plus de détails

Gustav Mahler (1860-1911) : Symphonie n°2 en ut mineur « Résurrection ». Barbara Kilduff, soprano ; Christa Ludwig, mezzo-soprano. The National Choir « Rinat », chef de chœur : Stanley Sperber ; The Tel Aviv Philharmonic Choir, chef de chœur : Steven Sloane ; The Ihud Choir, chef de chœur : Avner Itai. Orchestre philharmonique d’Israël, direction : James Levine. 2 CD Helicon 02-9634. Code barre : 7293627963428. Enregistré en public le 27 février 1989 au Mann Auditorium de Tel-Aviv. Notice en anglais. Durée : 85’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.