À emporter, Biographies, Livre

Louis Vierne, sa vie, son œuvre

Plus de détails

Franck Besingrand : Louis Vierne (1870-1937). Préface de Monseigneur Jehan Revert. Introduction de Philippe Lefebvre. Bleu nuit éditeur, collection Horizons, dirigée par Ludovic Draeft. ISBN 978-2-35884-018-7. 176 pages. Format 20 x 14 cm. Prix : 20 €

 

Nous retrouvons avec plaisir un nouveau volume de cette remarquable collection Horizons dédiée aux grands compositeurs, avec ici , qui fut une figure marquante de la musique française en ce début du XXe siècle. Ce compositeur est surtout célèbre pour sa présence durant 37 années en tant que titulaire de l’orgue de Notre-Dame de Paris. Cet ouvrage, richement documenté en photos inédites, et textes divers, nous plonge dans cet univers caractéristique de ce XIXe siècle finissant et ce début de XXe à la fois porteur d’espérance et entaché par la première guerre mondiale.

Franck Besingrand, lui-même compositeur et organiste, s’attache au cours des chapitres de cet ouvrage, à nous faire découvrir la personnalité de Vierne, de manière originale : la vie de l’auteur se déroule sous nos yeux, et simultanément sont décrites et analysées les œuvres musicales qui jalonnent la production du compositeur. Nous découvrons ainsi combien Vierne fut un compositeur d’une rare sensibilité, s’intéressant à de nombreux genres. Il ne se cantonna pas à l’orgue seulement, mais développa une prédilection pour la musique de chambre et la musique vocale, à l’instar de son maitre César Franck et des ses contemporains comme Fauré. Ce dernier vint un dimanche, enfin, visiter l’orgue de Notre-Dame, après plusieurs invitations répétées de Vierne. Après l’office, Fauré, lui-même organiste, s’installe aux claviers à l’invitation de son hôte, et demande à Vierne de lui tirer les fonds de 8. Fauré improvise ainsi sur cette registration caractéristique de l’orgue symphonique, durant de nombreuses minutes, et s’arrêtant enfin, loua alors les qualités exceptionnelles de l’orgue de Notre-Dame. Fauré prend alors congé, et Vierne de dire un peu déçu par cet aperçu de l’orgue réduit à ce seul mélange : « Ce n’est pas de l’orgue, c’est de la musique ! ».

Né à Poitiers en 1870, et quasiment aveugle de naissance, la vie de cet homme se déroule pour nous dans cet ouvrage grâce à quelques chapitres ciblés : les chemins de l’enfance, l’éclosion d’un jeune talent, l’apothéose d’une grande carrière, de l’ombre vers la lumière… On découvre surtout une vie très mouvementée, tant sur le plan familial, que musical avec toutes une loi de séries d’intrigues, de trahisons, et de décès de proches qui marqueront durement le compositeur.

Après cette lecture instructive, on pourra d’avantage se plonger dans sa musique en connaissance de cause, avec par exemple l’une de ses belles pièces fantaisie pour orgue, Etoile du soir, si évocatrice de l’ambiance de la nef de Notre-Dame de Paris, où il décèdera à ses claviers, lors de son ultime concert le 2 juin 1937.

Plus de détails

Franck Besingrand : Louis Vierne (1870-1937). Préface de Monseigneur Jehan Revert. Introduction de Philippe Lefebvre. Bleu nuit éditeur, collection Horizons, dirigée par Ludovic Draeft. ISBN 978-2-35884-018-7. 176 pages. Format 20 x 14 cm. Prix : 20 €

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.