À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Hommage à l’organiste-compositrice Jeanne Demessieux

Plus de détails

Jeanne Demessieux (1921-1968) : Te Deum op. 11 ; Rorate Coeli, Attende Domine, Stabat Mater, O Filii, Ubi Caritas, Tu es Petrus, Domine Jesu op. 7 ; Prélude et fugue en ut op. 13 ; Répons pour le temps de Pâques ; Etudes n° 5 et n° 6 op. 5 ; Improvisation sur le nom de Jeanne Demessieux. Hampus Lindwall à l’orgue Cavaillé-Coll de l’église de la Madeleine à Paris et à l’orgue de l’église du Saint-Esprit à Paris. 1 CD Ligia Lidi 0109228-11. Code barre 348754902281. Enregistré en janvier et février 2011. Livret bilingue français/anglais. Durée totale 67’18’’

 

, dont a commémoré en 2011 les 90 ans de la naissance, est une grande organiste et compositrice française. Née à Montpellier, elle étudia le piano au conservatoire de cette ville, ses petites camarades l’appelant affectueusement « Jeannette ». Elle posa également ses doigts pour la première fois sur le Cavaillé-Coll de l’église Saint-Matthieu, alors tout juste âgée de 10 ans, à la fin d’une messe dominicale accompagnée par sa grande sœur Yolande. Par la suite, Jeanne « montera » à Paris, sur les conseils de divers professeurs. Elle y fit une belle carrière : meilleure élève de Marcel Dupré, titulaire de l’orgue du Saint-Esprit, puis du prestigieux instrument de la Madeleine, qu’elle fit sonner jusqu’à sa disparition prématurée en 1968.

Pour l’heure, nous retrouvons ici ces deux orgues qui ont rythmé la vie de . L’organiste Suédois , élève de Rolande Falcinelli, elle-même élève de Marcel Dupré, nous propose ici en forme de récital, divers aspects de l’art de la composition de Jeanne Demessieux à l’orgue.

L’orgue de la Madeleine à Paris occupe une place de choix, un instrument que Jeanne Demessieux chérissait, et sur lequel elle laissa quelques gravures de référence, dont une intégrale Franck de 1959 (Festivo). Le programme débute avec le Te Deum op. 7, l’œuvre la plus jouée et qui résume à elle seule l’art de Demessieux. Moins connus les douze chorals-préludes, dont ici sept sont représentés, constituent un petit livre l’orgue, dont certaines pages sont très attachantes (Rorate Coeli). Le style de cette compositrice est très personnel, entre néo-grégorien et un certain avant-gardisme. Jeanne Demessieux fut une interprète éblouissante de virtuosité, aussi, elle composa pour son instrument six Etudes pour le pédalier qui demeurent un sommet en matière de difficultés, et à l’instar de Frédéric Chopin, elle écrivit ces études pour les octaves, les tierces et autres notes répétées. La 6° étude pour les octaves est époustouflante de mouvement et tel un perpetuum mobile, explose littéralement sur le tutti de la Madeleine : Quatre minutes d’une énergie rayonnante et passionnée.

En fin de récital, certaines pièces sont reprises sur l’orgue plus modeste de l’église du Saint-Esprit mais qui convient naturellement à ces œuvres. Merci à de nous offrir ce récital ou côtoient le grandiose et l’intime. Jeanne Demessieux, dans toute sa gloire, sonne ici sans détour, magistralement, et cette anthologie vient compléter harmonieusement quelques hommages antérieurs (Stephen Tharp, ou Maxime Patel), rendus à cet artiste hors pair, qui a marqué la technique et l’interprétation de l’orgue au XX° siècle. A noter de très belles prises de son, comme habituellement avec ce label.

(Visited 808 times, 1 visits today)

Plus de détails

Jeanne Demessieux (1921-1968) : Te Deum op. 11 ; Rorate Coeli, Attende Domine, Stabat Mater, O Filii, Ubi Caritas, Tu es Petrus, Domine Jesu op. 7 ; Prélude et fugue en ut op. 13 ; Répons pour le temps de Pâques ; Etudes n° 5 et n° 6 op. 5 ; Improvisation sur le nom de Jeanne Demessieux. Hampus Lindwall à l’orgue Cavaillé-Coll de l’église de la Madeleine à Paris et à l’orgue de l’église du Saint-Esprit à Paris. 1 CD Ligia Lidi 0109228-11. Code barre 348754902281. Enregistré en janvier et février 2011. Livret bilingue français/anglais. Durée totale 67’18’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.