À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Musique de chambre de Brahms : la quintessence

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : INTÉGRALE DE LA MUSIQUE DE CHAMBRE – Sonates pour violon et piano n°1 à 3 ; Scherzo de la Sonate « F-A-E » pour violon et piano ; Sonates pour violoncelle et piano n°1 & 2 ; Sonates pour clarinette et piano n°1 & 2 ; Trio pour clarinette, violoncelle et piano ; Trio pour cor, violon et piano ; Trios pour piano, violon et violoncelle n°1 à 3 ; Quatuors pour piano et cordes n°1 à 3 ; Quatuors à cordes n°1 à 3 ; Quintette pour piano et cordes ; Quintettes à cordes n°1 & 2 ; Quintette pour clarinette et cordes ; Sextuors à cordes n°1 & 2. Karl Leister, David Shifrin, clarinette ; Norbert Hauptmann, cor. Maria João Pires, Pierre Barbizet, Rudolf Serkin, Jörg Demus, Tamás Vásáry, Leon Fleisher, piano. Augustin Dumay, Christian Ferras, Thomas Brandis, violon ; Wolfram Christ, Gérard Caussé, Cecil Aronowitz, alto ; Mstislav Rostropovitch, Ottomar Borwitzky, Jian Wang, William Pleeth, violoncelle. Emerson String Quartet, Hagen Quartett, Amadeus Quartet. 1 coffret 11 CD Deutsche Grammophon 4790378. Code barre : 028947903789. Enregistré entre 1966 et 1996 à Berlin, Munich, Salzbourg, Washington D.C., New York. ADD/DDD. Notices trilingues (anglais, allemand, français) succinctes. Durée : 12h24’26

 

Contrairement à son opus symphonique, la musique de chambre de (1833-1897) l’a accompagné tout au long de sa vie : elle est non seulement un sommet de son œuvre, mais aussi de toute la musique romantique. Miroir fidèle de la vraie nature profonde du compositeur, elle est celle d’une sensibilité lyrique tourmentée et un peu bourrue, mais qui trouve sa sérénité dans les pages crépusculaires avec clarinette : Trio pour clarinette, violoncelle et piano op. 114 ; Quintette pour clarinette et cordes op. 115 ; Sonates pour clarinette et piano n°1 & 2 op. 120.

En 1968, la Deutsche Grammophon publiait une superbe intégrale de la musique de chambre de Brahms essentiellement centrée sur les interprétations du légendaire Quatuor Amadeus, augmenté d’autres musiciens lorsque nécessaire : c’est ainsi qu’il nous avait gratifiés des trois Quatuors à cordes, des deux Sextuors à cordes et des quatre Quintettes dont celui à clavier et celui pour clarinette. Depuis, évidemment, le paysage musical a notablement changé, mais dans cette édition en CD sous rubrique, il reste des témoignages incontournables de ces interprètes d’exception dont les exécutions restent toujours des modèles : sont ainsi présents les admirables Sextuors à cordes n°1 op. 18 et n°2 op. 36, gravés respectivement en décembre 1966 et mars 1968. Mais de son ancienne intégrale, la DGG a également gardé à juste titre les versions Karl Leister – Jörg Demus (juillet-août 1968) des deux Sonates pour clarinette et piano n°1 & 2 op. 120, interprétations toutes empreintes de subtile poésie et de riche musicalité.

Il serait fastidieux de commenter ici dans le détail tous ces chefs-d’œuvre et les musiciens qui les honorent, mais qu’il nous suffise de dire que, même si les interprètes du coffret actuel sont un rien plus disparates que ceux de l’album 1968, ils nous proposent tous des exécutions de grande classe dans des enregistrements évidemment plus actuels.

Les Sonates pour violon et piano n°1 op. 78, n°2 op. 100 et n°3 op. 108 nous sont offertes par et (août 1991), nettement supérieurs au duo Christian Ferras – Pierre Barbizet dont le violoniste succombait à une certaine emphase plutôt que de choisir la sobriété et œuvrer en pur chambriste. C’est d’ailleurs ce duo Ferras – Barbizet (juin 1968) qui nous propose ici le Scherzo de la fameuse Sonate « F-A-E » pour violon et piano, œuvre collective due à Albert Hermann Dietrich (premier mouvement Allegro), Robert Schumann (Intermezzo et Finale) et (Scherzo). Cette page relativement mineure manquait d’ailleurs dans l’album 1968.

En totale communion, et (juin 1982) prennent le relais de Pierre Fournier et Rudolf Firkušný dans les Sonates pour violoncelle et piano n°1 op. 38 et n°2 op. 99, et là, nous sommes en présence de quatre musiciens d’exception, au sommet de leur art, d’une richesse musicale alliée à une parfaite unité de jeu. Contrairement à leurs collègues, Rostropovitch et Serkin respectent toutes les reprises de ces sonates.

C’est vraiment une joie de retrouver ce fin musicien qu’est dont on se souvient d’une vaste anthologie Chopin de haute tenue et d’une poésie très pure, parue chez DGG au milieu des années 60. Le pianiste hongrois et se partagent la partie clavier des Trios et Quatuors, associés à d’autres musiciens de valeur. Le Quatuor à cordes Emerson s’acquitte avec brio des trois admirables Quatuors à cordes, et se joignent au légendaire pianiste américain pour le non moins remarquable Quintette pour piano et cordes op. 34, tandis que le Quatuor à cordes Hagen exécute les deux Quintettes à cordes avec la participation de l’admirable altiste français Gérard Caussé qui prouve de manière péremptoire que le temps de l’incompréhension de la France envers la musique de Brahms est bien révolu.

Si d’aucuns regretteront l’absence du Trio pour piano, violon et violoncelle en la majeur op. posthume, probablement apocryphe (qui manquait également dans l’intégrale 1968), il n’en reste pas moins que tous ces superbes enregistrements procureront à l’infini au mélomane d’inestimables joies à chaque audition de l’un ou l’autre de ces chefs-d’œuvre, magnifiés par un ensemble de remarquables musiciens dont on ne peut trouver mieux actuellement pour la perception idéale du message brahmsien.

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : INTÉGRALE DE LA MUSIQUE DE CHAMBRE – Sonates pour violon et piano n°1 à 3 ; Scherzo de la Sonate « F-A-E » pour violon et piano ; Sonates pour violoncelle et piano n°1 & 2 ; Sonates pour clarinette et piano n°1 & 2 ; Trio pour clarinette, violoncelle et piano ; Trio pour cor, violon et piano ; Trios pour piano, violon et violoncelle n°1 à 3 ; Quatuors pour piano et cordes n°1 à 3 ; Quatuors à cordes n°1 à 3 ; Quintette pour piano et cordes ; Quintettes à cordes n°1 & 2 ; Quintette pour clarinette et cordes ; Sextuors à cordes n°1 & 2. Karl Leister, David Shifrin, clarinette ; Norbert Hauptmann, cor. Maria João Pires, Pierre Barbizet, Rudolf Serkin, Jörg Demus, Tamás Vásáry, Leon Fleisher, piano. Augustin Dumay, Christian Ferras, Thomas Brandis, violon ; Wolfram Christ, Gérard Caussé, Cecil Aronowitz, alto ; Mstislav Rostropovitch, Ottomar Borwitzky, Jian Wang, William Pleeth, violoncelle. Emerson String Quartet, Hagen Quartett, Amadeus Quartet. 1 coffret 11 CD Deutsche Grammophon 4790378. Code barre : 028947903789. Enregistré entre 1966 et 1996 à Berlin, Munich, Salzbourg, Washington D.C., New York. ADD/DDD. Notices trilingues (anglais, allemand, français) succinctes. Durée : 12h24’26

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.