À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Jean-Pierre Lecaudey en la cathédrale d’Evreux

Plus de détails

Marcel Dupré (1886-1971) : Prélude et fugue en si majeur op. 7. Louis Vierne (1870-1937) : Étoile du soir op. 54 n° 3 ; Impromptu op. 54 n° 2 ; Clair de lune op. 53 n° 5. Jehan Alain (1911-1940) : Fantaisies n° 1 et 2 ; Litanies. Maurice Duruflé (1902-1992) : Prélude et fugue sur le nom d’ A.L.A.I.N. op. 7. Olivier Messiaen (1908-1992) : L’Ascension (1933). Jean-Pierre Lecaudey à l’orgue Pascal Quoirin (2005) de la cathédrale d’Evreux. 1 CD Ligia Lidi 0109250-13. code barre : 3487549902502. Enregistré en 2012. Livret en français. Durée totale 75’20 ».

 

En 2005, la cathédrale d’Evreux retrouvait enfin un grand orgue digne d’elle, le précédent ayant été détruit lors d’un bombardement en 1940. IL s’agissait un instrument de 1770 édifié alors par Jean-Baptiste Nicolas Lefebvre. La réalisation du nouvel orgue est le fruit de la collaboration de l’architecte Bruno Decaris et du facteur d’orgue Pascal Quoirin, à l’initiative de l’état, maître d’ouvrage, et de l’association AMORCE, très active sur ce projet.

A la vue même du buffet du nouvel instrument, on comprend bien la volonté d’offrir une nouvelle conception de l’orgue moderne tourné vers l’avenir. L’étroitesse même de la nef a imposé un ensemble tout en hauteur, au dessin futuriste. La partie sonore répartie sur quatre claviers mécaniques et pédalier, propose au musicien une palette de 53 jeux, avec tirage électrique et combinateur. L’idée était celle d’un orgue adapté au mieux au répertoire du XX° siècle, conçue sur les rapports sonores de Cavaillé-Coll, enrichis d’une base importante en matière de plein-jeux.

A partir de là, le programme proposé par prend tout son sens, complètement en harmonie avec les possibilités offertes par l’orgue d’Evreux. L’école moderne de l’orgue français reste d’une richesse inouie, et variée à l’extrême, tant les influences furent si diverses. Depuis et qui matérialisent la grande tradition issue de César Franck, tourné vers une nouvelle expression du grégorien, jusqu’à et , résolument novateurs et futuristes, ce récital nous montre l’essentiel de ces divers courants d’expression musicale.

fréquente depuis longtemps ce répertoire dont il est l’un des plus grands spécialistes, auprès de l’orgue de Saint-Rémy-de-Provence dont il est le titulaire depuis 1985, construit lui aussi par Pascal Quoirin, qui y développa alors des concepts précurseurs de ceux de l’orgue d’Evreux. Les compositeurs présents ici auraient sans doute fortement apprécié l’orgue de cette cathédrale, comme ambassadeur idéal pour leurs œuvres. On pense en particulier à qui ne connut pas vraiment un orgue idéalement adapté à sa musique. Disciple du regretté Xavier Darasse, Jean-Pierre Lecaudey nourrit et domine ces pages avec un panache et un style tout à fait remarquables. Il aime cette musique et cela s’entend. Il n’en est pour preuve que d’écouter la dernière plage du CD, cette Prière du Christ montant vers son père, dernier volet de L’Ascension d’, où l’inspiration est à son comble, tant pour le compositeur que pour l’interprète.

On appréciera également la prise de son, réaliste et équilibrée, d’une lumineuse clarté. Voilà un album qui résume judicieusement l’art incandescent des organistes français du XX° siècle.

Plus de détails

Marcel Dupré (1886-1971) : Prélude et fugue en si majeur op. 7. Louis Vierne (1870-1937) : Étoile du soir op. 54 n° 3 ; Impromptu op. 54 n° 2 ; Clair de lune op. 53 n° 5. Jehan Alain (1911-1940) : Fantaisies n° 1 et 2 ; Litanies. Maurice Duruflé (1902-1992) : Prélude et fugue sur le nom d’ A.L.A.I.N. op. 7. Olivier Messiaen (1908-1992) : L’Ascension (1933). Jean-Pierre Lecaudey à l’orgue Pascal Quoirin (2005) de la cathédrale d’Evreux. 1 CD Ligia Lidi 0109250-13. code barre : 3487549902502. Enregistré en 2012. Livret en français. Durée totale 75’20 ».

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.