Banniere-ClefsResmu-ok

Les Opéras de Péter Eötvös : entre orient et occident

À emporter, Essais et documents, Livre

Les Opéras de Peter Eötvös : entre orient et occident. Márta Grabócz (dir.). Éditions des archives contemporaines. 174 pages, 24 €. ISBN : 9782813 000903. 2012.

 

Compositeur hongrois de renommée mondiale, s’est fait remarquer dès 1998, année de la création de son premier opéra : Trois Sœurs, d’après Tchekhov, à l’opéra de Lyon. Depuis, il s’est adonné à ce genre avec beaucoup de régularité, totalisant aujourd’hui 6 opéras. Ces derniers font montre, dans leur livret, de sources et d’inspirations différentes puisées aux quatre coins de la planète (Russie, Japon médiéval, Colombie, États-Unis, etc.).

De ces six ouvrages, ce livre en présente quatre : Trois Sœurs, Angels in America, Lady Sarashina et Love and Other Demons. Si le compositeur insiste sur la disparité de ses sources d’inspiration, Márta Grabócz, qui assume la direction de l’ensemble de ces textes, en souligne cependant un trait commun : les moments de crise pendant lesquels « l’individu devient le jouet du destin, la victime des forces visibles ou invisibles, parfois surnaturelles. » (p. 3).

Pour aborder quatre opéras de , Márta Grabócz a eu recours à cinq musicologues d’horizons variés.
Ainsi Aurore Rivals introduit-elle le livre avec une présentation des livrets et l’esquisse d’une comparaison entre ceux des quatre opéras choisis.
Marie Laviéville-Angelier présente ensuite une étude des thèmes et idées musicales récurrents dans Trois Sœurs avant d’ouvrir sur la fortune de certains thèmes de cet opéra dans d’autres œuvres (orchestrales ou musique de chambre) du compositeur hongrois.
Krisztina Megyeri offre un travail sur le temps dans Angels in America. La figure centrale de l’ange est évidemment soulignée.
Le travail de François-Gildas Tual sur Lady Sarashina offre un large faisceau d’angles de réflexion : outre des ancrages thématiques, une étude sur le temps ou encore l’approche de l’esthétique sonore orientale, etc. posent question.
Le dernier texte concerne Love and Other Demons. Jean-François Boukobza offre une analyse éloquente du livret avant d’entamer un travail minutieux sur les thèmes et les motifs. Il termine en élargissant à partir de cette œuvre sur les spécificités de Péter Eötvös au sein de l’Histoire de l’opéra.
Pour terminer, l’ouvrage propose un catalogue des opéras de Péter Eötvös et une direction bibliographique.

Si la musique de Péter Eötvös est à mettre entre toutes les oreilles, cet ouvrage est à mettre entre toutes les mains. À quand l’étude des deux derniers opus opératiques ?

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.