À emporter, CD, Musique symphonique

Maazel, papy fait de la résistance

Plus de détails

Franz Schubert : intégrale des Symphonies. Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, direction : Lorin Maazel. 1 coffret de 3 CD BR Klassik. Référence : BR-KLASSIK 900712. Notice de présentation en : anglais et allemand. Enregistré en 2001. Durée : 237’37’’

 

Cette intégrale des Symphonies de Schubert a été enregistrée en concert lors des derniers mois du mandat de au poste de directeur musical de l’ (2001). Lors de ce mandat, Maazel aura hissé dans le top 5 européen cette formation de haut vol, belle revanche pour  celui qui fut un candidat à la succession de Karajan à Berlin.

Redoutable technicien de la baguette et musicien surdoué, Maazel reste un chef foncièrement inégal et ses enregistrements munichois nous laissent des témoignages révélateurs des facettes du chef : virtuose de l’orchestre dans une intégrale tonitruante des œuvres de Richard Strauss (RCA) et chef pachydermique qui ne renonce à aucunes facilités dans une intégrale des Symphonies de Bruckner (BR Klassik). Au fond on ne l’attendait pas franchement dans les Symphonies de Schubert, pourtant, le roi des podiums laisse un témoignage exemplaire. Si Schubert n’est pas, de prime abord, le répertoire que l’on associe au démonstratif chef américain, ce compositeur lui réussit toujours. Dans ses jeunes années, il avait gravé à Berlin, une poignée de symphonies (DGG) de haut niveau. Directeur musical de l’Opéra de Vienne, il avait enregistré une très belle Symphonie inachevée avec la Philharmonie de Vienne (CBS/Sony).

La direction de Maazel verse évidement dans l’optique « grand symphonique », mais avec une pugnacité stylistique exemplaire dans la recherche d’une modernité schubertienne. Ce Schubert regarde plus vers l’avenir qu’il ne cherche sa source chez Haydn ou Mozart.  Les tempi sont vifs et la masse orchestrale ne sonne jamais avec ampleur et lourdeur.  La technique irréprochable de Maazel lui permet de faire ressortir toutes les caractéristiques de Schubert à travers ses danses et des ombres psychologiques. La perfection technique et le haut degré des individualités des musiciens amènent à un festival de nuances et de phrasés inspirés, en particuliers chez les vents dont la fine poésie parfume savoureusement les mouvements lents.  Tout au long des huit symphonies, on relève l’intelligence de cette cohérence artistique et musicale ; il n’y a pas de points faibles.

Sur le créneau instruments d’époque, on restera fidèles à Frans Bruggen (Philips), mais cette lecture aboutie et réfléchie remporte la palme sur le créneau des lectures « modernes ».

Plus de détails

Franz Schubert : intégrale des Symphonies. Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, direction : Lorin Maazel. 1 coffret de 3 CD BR Klassik. Référence : BR-KLASSIK 900712. Notice de présentation en : anglais et allemand. Enregistré en 2001. Durée : 237’37’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.