À emporter, CD, Musique d'ensemble

Le Requiem allemand couleur locale de Rolf Beck

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : Ein Deutsches Requiem op. 45. Sabine Karg, soprano ; Thomas E. Bauer, baryton ; Schleswig-Holstein Festival Chor Lübeck ; Kammerorchesterbasel, direction Rolf Beck. 1 CD Profil Medien PH13023, Édition Günter Hänssler. Code barre : 881488130232. Enregistré le 28 et 29 juillet 2012 à la Salle de musique et des congrès de Lübeck. Notice bilingue (allemand, anglais), texte chanté en allemand. Durée : 69’48’’

 

On touche avec cet album ce qui fait la qualité première d’un Requiem allemand : la clarté du chœur. Même quand la lenteur met le souffle en péril, même quand l’intonation défaille, cela sonne toujours clair. mérite la réputation de bâtisseur de chœur que lui prête le livret, car cet ensemble est composé de jeunes chanteurs sélectionnés dans le monde entier. En suivant le déroulement des séquences, en entendant ces fins de phrases consistantes, dont pas une ne tombe à plat, et ces fugues coulantes, on oublie la couleur peu intéressante des voix pour saluer un beau travail collectif. On peut donc encore enregistrer cette œuvre avec des forces locales : les versions les plus luxueuses de l’abondante discographie ne sont pas toutes plus réussies. Sans doute, la direction du chef montre plus d’autorité que d’inspiration. En reconnaissant la solidité de la conception, on peut regretter à plusieurs reprises que le discours n’avance pas plus vite, que les tempos initiaux des premier, second et quatrième mouvements semblent presque se traîner.

L’Orchestre de chambre de Bâle se montre excellent. Les qualités du jeu « authentique » sont présentes, avec ce mélange de sonorités précises (les cordes, les timbales) et de timbres intéressants (les trompettes, les bois). Par ailleurs, les deux parties solistes sont convenablement tenues. Si le baryton , chanteur distingué, avait un peu plus d’ampleur prophétique, si la soprano réussissait à se débarrasser d’un air de facilité satisfaite qui ne convient pas du tout au morceau qu’elle chante en effet fort bien, l’exécution serait encore meilleure. Néanmoins, ces réserves ne déparent pas une version sérieuse et intéressante, à défaut d’être exceptionnelle.

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : Ein Deutsches Requiem op. 45. Sabine Karg, soprano ; Thomas E. Bauer, baryton ; Schleswig-Holstein Festival Chor Lübeck ; Kammerorchesterbasel, direction Rolf Beck. 1 CD Profil Medien PH13023, Édition Günter Hänssler. Code barre : 881488130232. Enregistré le 28 et 29 juillet 2012 à la Salle de musique et des congrès de Lübeck. Notice bilingue (allemand, anglais), texte chanté en allemand. Durée : 69’48’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.