À emporter, CD, Musique symphonique

La Symphonie n° 5 de Bruckner par Gerd Schaller

Plus de détails

Anton Bruckner (1824-1896) : Symphonie n° 5 en si bémol majeur. Philharmonie Festiva, dir. Gerd Schaller. 1 CD Hänssler. Réf. : PH 14020, code barre : 81488 14020. Enregistré en Bavière (Abteikirche Ebrach, Radio bavaroise, Studio Franken) en juillet 2013. Notice bilingue : allemand, anglais. Durée : 72’52

 

bruckner_5_schaller

Avec et la on trouvera l’essentiel de l’esprit brucknérien, sans plus. C’est déjà beaucoup !

Comment se renouveler ? Le faut-il vraiment ? Dans le monde de l’interprétation et plus particulièrement dans celui de l’enregistrement ne doit-on pas craindre qu’une recherche effrénée de l’originalité – ce que l’on appelle aussi l’apport personnel – ne devienne source de mutilations de la volonté créatrice du musicien ? La problématique s’intensifie au fur et à mesure que les œuvres gagnent en popularité et en fréquentation.

Prenons l’exemple de la Symphonie n° 5 d’. Tant au concert qu’au disque, les occasions de la rencontrer deviennent fort nombreuses. Les interprètes tout comme les auditeurs manifestent-ils le souhait de la servir avec fidélité mais sans servilité ? Ou bien exigent-ils d’y incorporer une dose d’originalité non prévue par le compositeur ? Ces interrogations valent pour les symphonies d’ maintenant très visitées de par le monde entier. La Symphonie n° 5 en si bémol majeur reçoit en juillet 2013 la lecture de à la tête de la , un orchestre qu’il a rassemblé en 2008 dans l’optique de défendre les grandes œuvres du répertoire classique et romantique et réunissant des musiciens de très haut niveau en provenance des meilleurs orchestres bavarois et d’autres phalanges renommées, allemandes et étrangères. L’écoute de ce « chef-d’œuvre contrapuntique » dont la première complétion date de mai 1876 s’inscrit dans un couloir interprétatif consensuel mais sans défaut majeur. Schaller et son orchestre manifestent une implication profonde et sincère, une lecture honnête et compréhensive, une expressivité placée à mi-chemin entre la religiosité fascinante et un prosaïsme polaire. Cette analyse à grands traits nous ramène aux questions initiales. Tout Bruckner se trouve dans cette version sauf peut-être ce supplément d’âme qui caractérisait régulièrement les interprétations d’ (DG/EMI), (RCA), (Philips), Hans Knapperbusch (Decca), pour n’en citer que quelques-unes.

Avec Gerd Schaller et la Philharmonie Festiva on trouvera l’essentiel de l’esprit brucknérien, sans plus. C’est déjà beaucoup.

Plus de détails

Anton Bruckner (1824-1896) : Symphonie n° 5 en si bémol majeur. Philharmonie Festiva, dir. Gerd Schaller. 1 CD Hänssler. Réf. : PH 14020, code barre : 81488 14020. Enregistré en Bavière (Abteikirche Ebrach, Radio bavaroise, Studio Franken) en juillet 2013. Notice bilingue : allemand, anglais. Durée : 72’52

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.