Flash info

La mémoire d’Henri Dutilleux bafouée par un Maire d’arrondissement de Paris

 

Stupéfaction au Conseil du 4e arrondissement de Paris, selon Etienne Kippelen, compositeur, musicologue et lauréat du Concours Dutilleux en 2012, la mémoire du grand compositeur français a été salie lors de l’examen de la demande d’apposition d’une plaque officielle à l’endroit de l’immeuble qu’il a longtemps habité, sur l’Ile Saint-Louis. Etienne Kippelen rapporte   « M. Christophe Girard, Maire du 4e arrondissement, et Mme Karen Taïeb, Conseillère de Paris, ont accusé le compositeur en des termes peu mesurés de graves faits de collaboration ». Cette grave accusation est motivée par la réalisation en 1941 d’une musique d’un film de propagande vantant les mérites du sportif et de l’ouvrier-modèle selon Vichy. Elle est en opposition totale par l’adhésion d’ dès 1942 au Front national des musiciens.

Interpellé sur Twitter, le maire  se dédouane et persiste dans son erreur : «Je ne fais que suivre les recommandations du Comité d’histoire de la Ville. L-F Céline est un grand écrivain mais… ».  Ce tweet a été supprimé ce mardi 17 mars.

Les réseaux sociaux se sont rapidement enflammés contre cette grave erreur. Le milieu musical est d’autant plus choqué qu’aucun représentant officiel ne s’était rendu aux obsèques du compositeur. Une pétition est désormais en ligne pour protester contre ces propos et pour demander l’apposition d’une plaque

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.