À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Aloÿs Claussmann : le beau geste de Claudine Simon

Plus de détails

Aloÿs Claussmann (1850-1926) : Nocturne op.55 ; Capricietto op.71 n°9 ; Chant du renouveau op.48 ; Capriccio op. 78 n° 3 ; 8e Nocturne op. 80 n°1 ; 3e Barcarolle ; Chant du Soir et Tarentelle op. 60 n°3 & 4 ; Sonate op. 45. Claudine Simon, piano. 1 CD Ligia. Enregistré en 2015. Notice bilingue. Durée : 63’.

 

claussmann imageRedécouvrons avec bonheur la voix singulière et poétique d’, compositeur méconnu de cette belle époque de la musique française, sous les doigts de .

Organiste et pianiste alsacien – origine expliquant commodément ses influences à la fois françaises et romantiques allemandes – auteur de 350 pièces d’orgues et 113 pièces pour piano, s’est dévoué à la ville de Clermont-Ferrand, comme maître d’orgue et fondateur du conservatoire, restant dans l’ombre de ses confrères parisiens. Cet enregistrement n’est pas celui d’un petit maître oublié : sa musique est poétique et subtile, au romantisme rehaussé de touches de modernité.

Aussi, l’interprète déclare vouloir « faire entendre la palette la plus caractéristique, la plus singulière possible de ses compositions pour piano », avec huit courtes pièces de genre aux atmosphères variées : douce mélancolie du Nocturne op.55, arpèges lumineux et perlés du Chant du renouveau, nostalgie du Capriccio op.78, rappelant les Scènes d’enfant de Schumann. La Sonate op.45 est plus ambitieuse : elle nous surprend par les modulations harmoniques du thème romantique exposé, dans le premier mouvement, ou par la répétition nerveuse du motif rythmique du brillant allegro agitato.

Jeune pianiste, ancienne élève du CNSMD de Paris, est versée dans l’improvisation de jazz et la création, mais aussi la redécouverte de talents oubliés. C’est par l’intermédiaire du pianiste Laurent Martin qu’elle approche Aloÿs Claussmann et nous le fait aimer par son interprétation délicate et nuancée.

(Visited 437 times, 1 visits today)

Plus de détails

Aloÿs Claussmann (1850-1926) : Nocturne op.55 ; Capricietto op.71 n°9 ; Chant du renouveau op.48 ; Capriccio op. 78 n° 3 ; 8e Nocturne op. 80 n°1 ; 3e Barcarolle ; Chant du Soir et Tarentelle op. 60 n°3 & 4 ; Sonate op. 45. Claudine Simon, piano. 1 CD Ligia. Enregistré en 2015. Notice bilingue. Durée : 63’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.